Voyages et immigration – Plusieurs personnes, candidates au regroupement familial en France, ont été refoulées au niveau des aéroports en Algérie par des agents de la police des frontières. Selon plusieurs témoignages, il y aurait plusieurs centaines de personnes dans cette situation.

Advertisement

L’Algérie garde ses frontières fermées depuis le 17 mars 2020, et plusieurs restrictions sur les voyages ont été mises en place par les autorités du pays. Dans ce sens, toutes les liaisons aériennes, maritimes et terrestres de et vers l’étranger sont suspendues. Seules quelques compagnies continuent d’opérer des vols spéciaux au départ des aéroports algériens. C’est notamment le cas d’Air France et d’ASL Airlines, qui assurent ce type de vols depuis la décision de fermeture des frontières.

Toutefois, ces vols sont réservés à des catégories restreintes de personnes. Il s’agit notamment des ressortissants européens, des algériens résidant légalement dans un pays de l’UE ou encore des candidats au regroupement familial. Ceux-ci se divisent en deux catégories : les conjoints ou enfants de français et les conjoints ou enfants d’algériens résidant légalement en France. Les deux catégories sont autorisées à entrer sur le sol français par les autorités de ce pays.

Regroupement familial en France : plusieurs familles refoulées en Algérie

Si les candidats au regroupement familial son effectivement autorisés à voyager vers la France, plusieurs personnes ont indiqués avoir été refoulées avant leur embarquement en Algérie. Selon des témoignages obtenus par Dnalgerie, ils seraient plusieurs centaines dans ce cas. Les raisons évoquées sont l’absence d’autorisation de sortie du territoire algérien pour ces personnes. En effet, le ministère de l’Intérieur a instauré l’obligation d’avoir cette autorisation il y a quelques semaines. Ce document ne concerne pas les titulaires de visas de long séjour, mais est exigé pour les détenteurs de visas C de court séjour, ce type de visa étant délivré à plusieurs catégories de personnes, dont les candidats au regroupement familial.

Les personnes concernées, qui ont fait part de leur incompréhension suite à la décision de les empêcher de voyager, ont notamment appelé les autorités compétentes à intervenir pour mettre fin à leur calvaire. Toujours dans le volet du regroupement familial, rappelons que le conseil d’État français a récemment annulé la décision des autorités françaises de geler la délivrance ce type de visas pour les conjoints d’étrangers non européens. La même instance avait jugé que cette décision portait « une atteinte disproportionnée au droit à la vie familiale normale et à l’intérêt supérieur de l’enfant ».

Lire également : Regroupement familial en France : un député algérien s’exprime

Advertisement