Algérie/France– Le député Samir Chaabna, représentant de la communauté algérienne à l’étranger, a lancé un appel aux candidats au regroupement familial en France. En effet, ledit député a appelé les personnes concernées à lui transmettre leurs dossiers par e-mail.

Advertisement

Ainsi, c’est dans un message posté sur sa page facebook que le député s’est exprimé sur cette question. Samir Chaabna a appelé les personnes concernées, et auxquelles un visa n’a toujours pas été délivré, à lui transmettre leurs dossiers par e-mail. En revanche, il n’a pas précisé les démarches qu’il compte entreprendre au profit des candidats au regroupement familial.

Regroupement familial : la France veut expulser les polygames

En outre, il est à rappeler que la France pourrait exclure les personnes polygames de la procédure de regroupement familial. En effet, cette annonce a été faite par la ministre française déléguée en charge de la Citoyenneté, Marlène Schiappa. S’exprimant sur le plateau de BFM TV, la responsable a ainsi indiqué que le gouvernement compte éradiquer le phénomène de la polygamie en France. « La polygamie est contraire aux valeurs de la République (…) et donc nous considérons que nous devons [y] mettre fin », avait-elle déclaré au début du mois d’octobre en cours.

Dans ce sens, Marlène Schiappa avait également proposé le retrait des titres de séjour aux étranger polygames établis en France.

Pas de visas pour les conjoint d’étrangers résidant en France

Par ailleurs, il est à rappeler que les algériens candidats au regroupement familial en France se plaignent de la lenteur des procédures de visa. En effet, cette catégorie fait partie de celles dont les demandes sont traitées par les consulats de France en Algérie. Malgré cela, plusieurs personnes attendent la réponse à leurs demandes depuis plusieurs mois. Cette situation a suscité la colère parmi les algériens résidant en France, dont les conjoints n’ont pas obtenu de visas pour les rejoindre. Ils dénoncent ainsi ce qu’ils qualifient d’injustice, d’autant plus que les conjoints de français sont, eux, autorisés à voyager vers l’Hexagone.

Lire également :

Regroupement familial pour les algériens : un député français revient à la charge

Advertisement