Voyages et immigration – La question du remboursement des billets achetés auprès des deux firmes nationales Air Algérie et Algérie Ferries ne cesse de susciter de vives polémiques. D’ailleurs, Abdelouahab Yagoubi, fraichement élu député de l’émigration en France a interpellé à cet effet, Aissa Bekkai, nouveau ministre des transports , par le biais d’une question écrite, avant la clôture d’une séance plénière à l’Assemblée populaire nationale.

Advertisement

« Des milliers d’algériens établis à l’étranger et en Algérie souffrent face au refus d’Air Algérie et Algérie Ferries de rembourser des sommes considérables, notamment relatives à des billets qui ont été achetés il y a de cela deux ans. Ils n’ont même pas la possibilité de les réutiliser, suivant les standards internationaux régissant le travail des sociétés de transport.», s’indigne le parlementaire face au non remboursement des billets par Air Algérie et Algérie Ferries, dans sa lettre rendue publique sur sa page Facebook.

« Quelles sont les dispositions que vous comptez prendre afin de permettre à ces citoyens de récupérer leurs dus, sachant surtout que la crise économique actuelle les a fortement impactés ?», assène-t-il dans sa correspondance à l’adresse du nouveau responsable du secteur des transports en Algérie.

Pour rappel, la compagnie nationale, Air Algérie se trouve dans le viseur de la France et de l’Union Européenne (UE), qui a ouvert une enquête sur plusieurs compagnies qui refusent de rembourser leurs clients après l’annulation des vols due à la crise sanitaire de Covid-19.

La commission européenne avait en effet annoncé son intention d’ouvrir « une enquête sur « les pratiques actuelles des compagnies aériennes en matière d’annulation ». Si ladite instance n’avait pas cité nommément Air Algérie, cette dernière est, comme indiqué précédemment, très mal classée en matière de remboursements.

Pour se défendre, Amine Andaloussi, porte parole du transporteur aérien algérien avait tenu à rassurer les titulaires de billets d’Air Algérie. « On remboursera les personnes concernées dès l’amélioration de sa situation financière », avait-il affirmé en décembre 2020. Près d’une année après cette sortie médiatique, mais rien ne semble être fait dans ce sens.

Lire également :

Prix des billets d’avion pour l’Algérie : une association monte au créneau

Advertisement