Voyages et immigration – La compagnie aérienne française, Transavia se trouve au centre d’une vive polémique concernant le remboursement des billets sur ses vols programmés vers l’Algérie, et qui ont fini par être annulés.

Advertisement

Depuis la réouverture des frontières algériennes le 1er juin dernier, plusieurs compagnies ont programmé des vols au départ et à destination du territoire national. C’est notamment le cas d’Air Algérie, qui a prévu des liaisons avec les aéroports de Barcelone, Tunis, Istanbul, Francfort et Rome jusqu’à la fin de ce mois de juillet. Les compagnies étrangères Turkish Airlines, Alitalia, Lufthansa et Tunisair ont également programmé des liaisons avec les aéroports d’Alger, Oran et Constantine, qui sont les seuls concernés par la réouverture des frontières à l’heure actuelle.

Au départ de la France, les vols sont assurés par Air Algérie, Air France, Transavia, ASL Airlines et Vueling Airlines. La compagnie nationale effectue ainsi deux liaisons hebdomadaires au départ de Paris et une seule au départ de Marseille. Les autres compagnies mentionnées ont pour leur part droit à un vol par semaine chacune. Pour ce mois de juillet, les billets au départ de l’Hexagone sont mis en vente progressivement, contrairement au mois de juin dernier où ils avaient été vendus en une seule fois.

Remboursement des billets vers l’Algérie : Transavia suscite la polémique

De son côté, la compagnie française Transavia se trouve au cœur d’une nouvelle polémique concernant le remboursement des billets pour ses vols vers l’Algérie qui ont été annulés il y a quelques jours. Lesdits vols faisaient partie du programme régulier de la filiale low-cost du groupe Air France-KLM, qui étaient toujours disponibles sur son site internet jusqu’à la fin du mois de juin dernier, et sur lesquels plusieurs passagers avaient réservé des places.

Les personnes concernées, dont les vols ont été annulés faute d’autorisations des autorités algériennes ont dénoncé à l’unanimité la politique de remboursement de Transavia. Cette dernière ne rembourse en effet que le trajet aller dans le sens FranceAlgérie, alors que la majorité des personnes qui ont réservé leurs places sur ses vols ont acheté des billets aller-retour. « Suite à l’annulation de votre vol, nous vous informons que vous recevrez dans les 10 prochains jours un remboursement d’un montant de 100 Euros correspondant au montant total payé lors de votre réservation », indique notamment la compagnie française dans un message adressé à Karim, salarié algérien établi en France qui avait réservé un vol pour le mois d’août prochain. Notre interlocuteur affirme pourtant avoir payé 179 euros pour un billet aller-retour. « Pour le prix du retour, ils n’ont parlé ni d’un remboursement ni d’un avoir », s’est il indigné. Nabil, autre ressortissant algérien établi dans la région parisienne affirme de son côté avoir reçu un remboursement de 160 Euros alors qu’il avait payé 289 Euros lors de la réservation de son billet. « C’est le cas de tous ceux qui ont acheté des billets aller-retour. Ils ne leur remboursent que l’aller », a-t-il dénoncé.

Pour sa part, Transavia n’a pour le moment apporté aucune explication à ce sujet. Les tentatives de Dnalgerie de joindre la compagnie française sont toutes restées veines à l’heure actuelle.

Lire également : Voici les prix des billets pour les vols entre la France et l’Algérie

Advertisement