Diaspora algérienne – La rentrée scolaire en France était prévue à partir du 02 septembre 2021 toute zone confondues. Parmi les élèves qui ont rejoint les bancs de l’école figurent ceux en provenance de l’Algérie.

Advertisement

L’Algérie a été classée par la France dans la liste des pays de la zone rouge depuis le 21 août dernier, c’est-à-dire un pays où la circulation du Coronavirus est active et où des variants ont été détectés. En effet, l’Algérie a connu durant la saison estivale une nouvelle vague du virus qui a atteint un pic plus élevé que ceux des vagues précédentes avec l’enregistrement de cas de contaminations du variant Delta, ce qui justifie ce classement.

Pour pouvoir se rendre à l’Hexagone, les Algériens doivent remplir un certain nombre de conditions. Pas d’exigences pour les Algériens vaccinés avec un vaccin reconnu par le gouvernement français à savoir : AstraZeneca, Johnson & Johnson, Pfizer et Moderna. Les non-vaccinés doivent se soumettre au régime des motifs impérieux, présenter un test PCR négatif datant de moins de 48 heures avant le départ et s’isoler pour une durée de dix jours.

Le gouvernement français précise que « Les mesures appliquées aux adultes vaccinés s’étendent dans les mêmes conditions aux mineurs les accompagnant, qu’ils soient vaccinés ou non. » Alors que doivent faire les élèves qui se sont rendus en Algérie quant à leur rentrée scolaire en France ?

Rentrée scolaire en France : qu’en est-il des élèves revenus d’Algérie ?

« les mesures appliquées sont celles du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, en lien avec les consignes de l’Agence régionale de santé. Par principe, à ce jour, les enfants non vaccinés dont au moins un parent est non vacciné, de retour de zone rouge, doivent obligatoirement observer une quarantaine de dix jours » ont déclaré les haut services de l’Éducation française comme réponse à la question.

Le numéro d’hier du journal français Midi Libre relate un malentendu entre la direction d’une école dans le sud de la France et des parents des élèves qui sont revenus d’un pays classé dans la zone rouge. L’école explique que ceux-ci ne doivent pas se présenter à l’école avant d’effectuer un confinement durant dix jours en rentrant en France pour éviter tout risque lié à la pandémie mondiale.

En réaction, quelques parents d’élèves ont montré des signes d’incompréhension vu qu’ils ont été vaccinés et que c’est ainsi qu’ils ont pu se rendre sur le territoire français. Certains décrivent la situation d’« injustice » d’après la même source.

Lire également : Vols de Transavia vers l’Algérie : vers l’ajout de nouvelles lignes ?

Advertisement