Voyages et immigration – L’ambassadeur d’Algérie en France, Mohamed Antar Daoud, s’est exprimé au sujet de la reprise des vols dans le cadre de l’ouverture partielle des frontières algériennes qui est entrée en vigueur hier mardi.

Les autorités algériennes ont en effet donné le feu vert pour une réouverture partielle des frontières du pays, après plus d’une année de fermeture. Cette décision est entrée en vigueur hier 1er juin, par l’organisation d’un premier vol aller-retour entre Alger et Paris par la compagnie nationale Air Algérie. Cette dernière assurera un total de six vols tout au long de ce mois de juin avec les aéroports de Paris, Marseille, Barcelone, Tunis et Istanbul. Tunisair et Turkish Airlines vont également effectuer des vols aller-retour entre l’Algérie et leur pays respectifs. Selon les informations de Dnalgerie, la compagnie espagnole Iberia bénéficiera également d’une desserte hebdomadaire dans le sens EspagneAlgérieEspagne.

Concernant les conditions de voyages dans le sens étranger-Algérie, elles consistent notamment en une période de confinement obligatoire de cinq jours pour tous les voyageurs entrant sur le territoire national, à l’issue de laquelle ces personnes subiront un test de dépistage PCR qui déterminera si elles pourront quitter leur lieu d’isolement. Les frais relatifs à cette mesure seront à la charge exclusives des personnes concernées. Toutefois, le gouvernement a décidé d’exempter les personnes âgées à faible revenu et les étudiants du paiement de ces charges, sous réserve que celles-ci adressent une demande accompagnée des justificatifs requis aux représentations diplomatiques algériennes dans leur pays de résidence. Les personnes qui voyagent dans le sens Algérie-étranger restent quant à elles soumises aux conditions d’entrée de leur pays de destination. Cette catégorie de voyageurs n’a par conséquent plus besoin de l’autorisation de sortie du territoire nationale, qui était obligatoire au cours des mois précédents.

Reprise des vols : l’ambassadeur d’Algérie en France s’exprime à nouveau

Par ailleurs, l’ambassadeur d’Algérie en France, Mohamed Antar Daoud s’est exprimé lundi 31 Mai au sujet de la reprise partielle des vols, assurée principalement par la compagnie nationale Air Algérie. « Il est vrai que pour l’instant, les capacités sont assez réduites », a-t-il notamment dit, en estimant que « le plus important, c’est qu’il y ait une réouverture des frontières aussi mince soit-elle qui prend en considération les mesures de protection pour que le taux de contamination n’augmente pas ».

Le diplomate algérien, dont les propos ont été rapporté par la chaîne de télévision publique Canal Algérie, n’a également pas écarté une ouverture plus large des frontières algériennes si la situation sanitaire continue à rester stable. « Tout se fait étape par étape. Les services d’Air Algérie auront fort à faire surtout que nous sommes à la veille de la saison estivale que tout un chacun a sa priorité et son urgence pour partir en Algérie », a-t-il dit.

Lire également : Exclusif. Reprise des vols vers l’Algérie : ASL Airlines précise