Voyages et immigration – Deux spécialistes algériens, à savoir les Professeurs Riyad Mahyaoui et Kamel Djenouhat, respectivement membres du comité scientifique en charge du suivi de l’évolution de l’épidémie du Coronavirus en Algérie et président de la société algérienne d’immunologie, apportent ce dimanche 30 mai des précisions. Ces dernières concernent la reprise des vols réguliers, et notamment l’isolement obligatoire une fois arrivés en Algérie.

Ainsi, le Pr Mahyaoui insiste sur le respect du protocole sanitaire mis en place par le ministère de la santé. « C’est bien précisé que toutes les personnes qui rentrent en Algérie doivent subir ce protocole. Ça doit être appliqué pour tout le monde pour éviter un risque d’augmentation des cas de variant en Algérie », affirme-t-il dans un entretien accordé au média spécialisé Algérie visas. « Les protocoles sanitaires peuvent être flexibles en fonction de l’évolution de la situation sanitaire », rassure-t-il.

Toutefois, le même Professeur dit comprendre la déception des membres de la diaspora algérienne, contre cette mesure restrictive. « C’est une réaction tout à fait normale. Il faut faire confiance, il faut être patient. Il y a une semaine, il n’y avait rien, maintenant, il y a une ouverture. On avance un peu », mentionne-t-il.

Lire aussi : Reprise des vols en Algérie : voici le programme et les prix des billets (officiel)

Reprise des vols réguliers vers l’Algérie, isolement obligatoire : ce qu’en pense le Professeur Djenouhat

De son coté, le Professeur Djenouhat a tenu à justifier la mise en quarantaine obligatoire de toutes les personnes embarquant à bord des vols réguliers vers l’Algérie, qu’opérera Air Algérie, à partir de demain 1 juin. « Je comprends la réaction de nos ressortissants, au sujet de l’isolement obligatoire. Il faudrait savoir que cette décision a été prise pour éviter une propagation massive du virus en Algérie. Toutes les études scientifiques ont démontré l’efficacité de cette méthode, d’autant que rien ne garantit le fait qu’une personne vaccinée ne puisse transmettre le virus.», déclare-t-il, ce même jour, sur les ondes de la radio nationale.

Ensuite, le spécialiste a abordé dans le même sens que le membre du comité scientifique sus-mentionné. « Un allégement des mesures restrictives pourrait être envisagé dans un futur proche, si la situation sanitaire ne se détériorait pas », signale-t-il. Par conséquent, l’isolement obligatoire pourrait être supprimé dans les prochains mois. Ce qui ferait bien les affaires des personnes vaccinées et de celles ayant été testées négatives au Coronavirus.

Lire aussi : Voyages pour les algériens : la Tunisie adopte de nouvelles conditions

Les membres de la diaspora menacent de boycotter les vols d’Air Algérie

Force est de constater que, les membres de la diaspora algérienne n’ont pas manqué de montrer leur colère et leur incompréhension suite aux récentes annonces gouvernementales. Sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes ont notamment appelé au boycott de ces vols d’Air Algérie. « Je n’ai pas vu ma famille depuis plus d’un an mais avec ces conditions, je ne rentrerai pas. Si on a pu tenir un an on est capable de tenir davantage », commente notamment un internaute sur le réseau social Facebook. « Avec tous ces frais, je préfère aller en Grèce ou dans un autre pays d’Europe, ça reviendra moins cher », affirme un autre.

Lire également :

Crise sanitaire et vaccination en Algérie : les précisions de Professeur Djenouhat