Voyages et immigration – La Tunisie a adopté de nouvelles mesures pour les étrangers, et notamment les algériens, qui entreprendraient des voyages vers son territoire. C’est en effet ce qu’a annoncé, avant-hier mercredi, le gouvernement de ce pays.

Advertisement

La Tunisie a en effet annoncé un assouplissement des mesures pour les étrangers, dont les algériens, qui entreprendraient des voyages vers son territoire. Dans ce sens, le gouvernement tunisien a annoncé, dans un communiqué rendu public avant-hier mercredi, que les voyageurs vaccinés ne seraient plus soumis à l’obligation de confinement lors de leur entrée dans ce pays. Les concernés doivent simplement fournir une attestation de vaccination avec un code QR. Les personnes qui sont guéries de la Covid-19 sont également exemptées de la mesure de quarantaine, à condition de fournir une attestation délivrée par les autorités sanitaires attestant de leur guérison dans une période n’excédant pas les six semaines avant la date de leur voyage.

Par ailleurs, les autres catégories de voyageurs demeurent soumises à l’obligation de fournir un test PCR négatif de moins de 72 heures pour pouvoir voyager vers le territoire tunisien. Elles restent également soumises à l’obligation d’observer une période d’isolement de sept jours à leur arrivée dans ce pays. Le gouvernement tunisien a en outre précisé que ces nouvelles mesures allaient entrer en vigueur à partir du 1er juin prochain.

Voyages pour les algériens : des vols de et vers la Tunisie pour le mois de juin

Par ailleurs, il est à rappeler que les algériens pourront effectuer des voyages vers la Tunisie à partir du 1er juin prochain. Ce pays fait en effet partie des quatre qui seront concernés par la réouverture partielle des frontières algériennes. Dans ce sens, la compagnie aérienne nationale, Air Algérie devrait effectuer un vol hebdomadaire au départ et à destination de l’aéroport de Tunis. La compagnie Tunisair pourrait également assurer des vols entre les deux pays, en vertu du principe de réciprocité qui a déjà été appliqué au bénéfice de Turkish Airlines pour les vols entre l’Algérie et la Turquie.

Notons toutefois que les frontières terrestres entre l’Algérie et la Tunisie demeureront fermées après le 1er juin. La décision a été prise il y a quelques jours lors d’une réunion du Haut Conseil de Sécurité (HCS) présidée par le chef de l’État Abdelmadjid Tebboune. Le HCS a ainsi décidé que les frontières terrestres du pays demeureraient fermées « sauf en cas de nécessité », avait précisé la présidence de la République le 18 Mai dernier.

Lire également : Voyageurs algériens : la Tunisie assouplit les conditions d’entrée sur son territoire

Advertisement