Faits divers – La compagnie aérienne nationale Air Algérie se retrouve une fois de plus au cœur d’un nouveau scandale en France. Il s’agit cette fois-ci de l’implication de ses stewards dans un réseau de vol et de trafic de téléphones portables.

Advertisement

Le 20 septembre dernier, la compagnie nationale Air Algérie avait indiqué dans un communiqué que l’un de ses stewards a été arrêté à l’aéroport de Paris Orly en France après la découverte d’une substance prohibée en sa possession. « Un membre navigant du vol AH 1123 assurant la liaison Paris-Constantine a été appréhendé, samedi 18/09/2021 par les services de sécurité de l’aéroport Paris-Orly (France) suite à la découverte en sa possession d’une substance prohibée », a-t-on lu sur le communiqué. Les stewards de la compagnie sont de nouveau pointés du doigt dans une nouvelle affaire de trafic.

Ceci remonte à l’été 2020 où plusieurs cas de vols de téléphones et d’objets de valeur ont été enregistrés à Rennes dans la région de Bretagne, au nord-ouest de la France. Une enquête a donc été ouverte. Les recherches menées ont permis de découvrir que les objets confisqués étaient transportés en Algérie par voie aérienne.

Suite à cela, les services de la police ont pu dissoudre un large réseau de vol et de trafic actif à Rennes à Paris et en Normandie. Durant une opération organisée par la police le jeudi 7 octobre, quatre personnes ont été arrêtées. Les forces de l’ordre ont récupéré lors de la fouille plusieurs smartphones et ordinateurs portables ainsi qu’une voiture de luxe. Un steward franco-algérien accusé d’assurer l’acheminement des objets volés jusqu’en Algérie a également été arrêté au lendemain de l’opération et placé sous contrôle judiciaire.

Scandale en France : des stewards d’Air Algérie impliqués

Selon la radio française France Bleu, le procureur de la République de Rennes a délivré quatre mandats d’arrêt à l’encontre de quatre stewards de la compagnie algérienne Air Algérie, soupçonnés de faire partie du réseau de trafiquants cité précédemment. « Les investigations se poursuivent, sur commission rogatoire en France, et auront vocation à se prolonger » indique le procureur pour pouvoir mettre la main sur le chef du réseau, qui serait résidant en Algérie et au Luxembourg.

Lire également : Voyages vers le Royaume Uni : Air Algérie apporte de nouvelles précisions

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici