Visas et immigration – Le chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune s’est exprimé hier dimanche sur l’ouverture des frontières algériennes. Le président algérien a également parlé de la situation sanitaire actuelle et de la récente suspension des vols spéciaux d’Air Algérie.

Advertisement

L’Algérie maintient la fermeture de ses frontières depuis le 17 mars 2020, date à laquelle les premiers cas de Coronavirus commençaient à faire leur apparition dans le pays, notamment chez des citoyens ayant séjourné à l’étranger. Depuis, ce verrouillage de l’espace aérien, terrestre et maritime du pays a été sans cesse renouvelé, et les autorités algérienne n’ont donné aucune date pour un début de retour à la normale dans les prochains mois.

Lire également : Retour de Tebboune : vers une ouverture prochaine des frontières en Algérie ?

Malgré la suspension des vols réguliers au départ et à destination des aéroports algériens, certaines compagnies sont toutefois autorisées à effectuer des vols spéciaux vers l’étranger. Il s’agit notamment d’Air France, ASL Airlines et Transavia qui continueront à opérer ce type de vols tout au long du mois de mars en cours. Par ailleurs, il est à rappeler que les vols de rapatriement depuis les aéroports étrangers sont suspendus au moins jusqu’au 31 de ce même mois.

Ouverture des frontières algériennes et reprise des vols : Abdelmadjid Tebboune a tranché

Pour la première fois depuis plusieurs mois, le chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune a abordé la question de l’ouverture des frontières algérienne et de la reprise des vols réguliers. Le président algérien s’est en effet exprimé dans la soirée d’hier dimanche lors de la réunion périodique du Conseil des ministres qu’il a présidée.

Dans ce sens, Abdelmadjid Tebboune a ordonné de maintenir la fermeture des frontières et la suspension des vols en direction des aéroports algériens. « Le Président de la République a ordonné le maintien des mesures préventives prises, en particulier la fermeture des frontières et de l’espace aérien au vu de la conjoncture sanitaire mondiale marquée par la propagation de variants du nouveau Coronavirus. », indique un communiqué ayant sanctionné la réunion du conseil des ministres, et rendu public par l’agence de presse officielle APS.

Outre le maintien de la fermeture des frontières, le chef de l’État a également ordonné « l’élargissement et le renforcement des enquêtes épidémiologiques, notamment en ce qui concerne les cas de contamination par le variant britannique dans le but d’une plus grande prévention. », ainsi que « la poursuite du programme de vaccination anti-Covid 19 en tenant compte des recommandations des experts et  spécialistes en matière de choix de vaccins et de leur efficacité contre les variants du nouveau Coronavirus et en optimisant l’utilisation des quantités disponibles. », lit-on dans le même communiqué.

Lire également : Suspension des vols en Algérie : quelles sont les liaisons concernées ?

Advertisement