Voyages actualités– Le retour tant attendu du président algérien Abdelmadjid Tebboune en Algérie, en date du 12 février, après sa convalescence en Allemagne, suscite de l’espoir auprès des membres de la diaspora algérienne. Ceux-ci, qui ont sollicité à maintes reprises le Chef de l’Etat, espèrent une prochaine ouverture des frontières de l’Algérie. Pour rappel, ces dernières demeurent fermées depuis le 17 mars 2020.

Advertisement

Pour cela, nos confrères du site internet spécialisé Visa & Voyages Algérie, ont pris attache avec les deux parlementaires, Abdelwahab Benzaim et Noureddine Belmeddah, dans le but d’avoir des réponses sur la question d’une éventuelle ouverture des frontières de l’Algérie, suite au retour du président Tebboune.

« Le président va prendre des décisions en faveur des émigrés bien évidemment en conformité avec de nouvelles mesures sanitaires », a affirmé le sénateur Benzaim, qui se dit « optimiste » quant à l’annonce de décisions importantes, dans les prochains jours. « Je crois que le président va faire beaucoup de choses dans ce dossier en partant du rapport du comité scientifique », a-t-il ajouté.

Cependant, le même parlementaire algérien a reconnu que le programme actuel de Tebboune est chargé. Sachant que, la dissolution de l’Assemblée populaire nationale et un remaniement ministériel seraient prévus dans les toutes prochaines heures. Ce qui pourrait ainsi retarder une prise de décision au sujet de la date d’ouverture des frontières de l’Algérie.

Ouverture des frontières de l’Algérie : ce qu’en pense le député de l’émigration Belmeddah

Selon la même source, le député de l’émigration Noureddine Belmeddah est paru moins enthousiaste quant à une éventuelle réouverture des frontières algériennes et une reprise des vols réguliers. Et ce vu le fait que, selon lui, la priorité du moment sera accordée aux différentes chantiers politiques.

Par ailleurs, le député espère que le président algérien puisse répondre favorablement à ses récentes sollicitations. Il est à rappeler, qu’il avait récemment adressé des lettres au Premier ministre ainsi qu’au Chef de l’Etat, leur demandant d’organiser des vols spéciaux, de manière continue, afin de permettre aux algériens établis à l’étranger de rentrer chez eux, sans aucune contrainte.

ASL Airlines programme des vols réguliers en été vers l’Algérie : est-ce un indice ?

En dépit de la persistance de la fermeture des frontières algériennes, le transporteur aérien français ASL Airlines a récemment fait part de la programmation de vols réguliers à destination de l’Algérie. En effet, dans un communiqué publié, jeudi 11 février, la compagnie aérienne française avait souligné qu’elle se « prépare à la réouverture (…) des frontières avec un nouveau programme de vols réguliers entre l’Algérie et la France pour la saison été 2021 ».

Toujours dans le même sillage, ASL Airlines a prévu d’assurer des liaisons régulières entre les deux pays, au départ de trois villes françaises, à savoir Paris, Lille et Mulhouse. Ces vols commerciaux seront à destination des villes d’Oran, Annaba, Béjaïa et Constantine et Alger. Notons que, les réservations sont déjà ouvertes sur ces vols.

La décision du transporteur français est peut être un indice d’une prochaine reprise des vols depuis et vers le sol algérien. De leurs cotés, Air Algérie et Air France n’ont laissé filtrer aucune information sur ce sujet. On en saura plus à ce sujet lors des prochains jours !

Lire aussi : Reprise des vols internationaux : les explications de Bekkat Berkani 

Reprise des vols : ce qu’a dit Bekkat Berkani

Bekkat Berkani, membre du comité scientifique en charge du suivi de l’évolution de l’épidémie du Coronavirus en Algérie est revenu, hier 13 février, sur l’ouverture des frontières de l’Algérie. Ainsi, dans un entretien accordé à nos confrères du site web d’information TSA, le spécialiste algérien avait affirmé que l’ouverture des frontières était « une décision éminemment politique », jetant ainsi la balle dans le camp des hautes autorités algériennes.

Mais aussi, il a considéré que le moment n’est pas encore propice pour procéder à une réouverture des frontières algériennes. « La vaccination vient de commencer, la situation se dégrade dans certains pays européens en particulier la France, pour pouvoir parler d’une ouverture comme elle était auparavant », a-t-il signalé. Outre cela, il a tenu à informer que le comité scientifique a remis un rapport au président. «Le président est suffisamment informé sur ce sujet », a mentionné Bekkat Berkani.

Lire également :

Le membre du conseil scientifique algérien Bekkat Berkani s’exprime de nouveau sur la réouverture des frontières algériennes 

 

Advertisement