Voyages et immigration – La compagnie aérienne française ASL Airlines a programmé des vols réguliers entre la France et l’Algérie pour l’été prochain. C’est ce qu’a en effet annoncé ladite compagnie dans un communiqué rendu public ce jeudi 11 février.

Advertisement

Les vols réguliers au départ et à destination de l’Algérie sont suspendus depuis bientôt une année. Les autorités algériennes avaient en effet décidé, en mars 2020, de fermer les frontières du pays à cause de la pandémie de Covid-19, qui a touché la quasi totalité des pays du monde.

Depuis cette décision, le trafic aérien a été fortement réduit au départ et à destination de l’Algérie. Actuellement, seules quelques compagnies opèrent encore des vols spéciaux dans le pays. C’est notamment le cas d’Air France et d’ASL Airlines, qui assurent des liaisons entre l’Algérie et la France au profit de certaines catégories de personnes. Air Algérie assure, de son côté, trois vols quotidiens au départ des aéroports parisiens d’Orly et de Charles de Gaulle.

France Algérie : ASL Airlines programme des vols réguliers

Malgré la fermeture des frontières de l’Algérie, que les autorités maintiennent depuis bientôt une année, ASL Airlines a annoncé la programmation de vols réguliers pour l’été prochain. Dans un communiqué rendu public ce jeudi 11 février, la compagnie française a en effet indiqué qu’elle se « prépare à la réouverture (…) des frontières avec un nouveau programme de vols réguliers entre l’Algérie et la France pour la saison été 2021 ». Dans ce sens, ladite compagnie a prévu d’assurer des vols au départ de trois aéroports français, à savoir Paris-Charles de Gaulle, Lille et Mulhouse. Ces vols desserviront les villes algériennes d’Alger, Oran, Annaba, Béjaïa et Constantine, a indiqué ASL Airlines qui a déjà ouvert les réservations sur ces dessertes.

Toutefois, ce programme de vols réguliers reste tributaire de la réouverture des frontières algériennes. Ce sujet est d’ailleurs revenu au cœur de l’actualité depuis le début de la campagne de vaccination anti Covid en Algérie le 30 janvier dernier. Ainsi, le Dr Mohamed Bekkat Berkani a notamment expliqué que l’Algérie n’ouvrirait probablement pas ses frontières avant la vaccination d’au moins 50% de sa population, un objectif qui risque de ne pas être atteint avant la fin de cette année. De son côté, le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer a refusé d’avancer une date pour la réouverture des frontières de l’Algérie. « Comme il a été rappelé à plusieurs reprises, la vie des Algériens n’a pas de prix (…). Par conséquent, nous ne risquerons pas la vie de nos fils et de nos filles tant que nous ne nous débarrasserons pas de l’épidémie de manière définitive », avait-il dit lundi 8 février, dans un entretien au journal étatique El Massa.

Lire également : Trafic aérien : Air Algérie a-t-elle repris ses vols réguliers depuis l’Europe ?

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici