Diaspora algérienne – La France semble avoir durci sa politique d’octroi et de renouvellement des titres de séjour pour les étrangers, dont les algériens. Les autorités françaises ont en effet multiplié les refus et les retraits de ces documents, selon ce que révèle le journal français Le Figaro.

Advertisement

Les autorités françaises ont également fortement réduit le nombre de visas pour les algériens depuis quelques années. Ainsi, alors qu’elles avaient octroyé 293.926 visas pour les ressortissants algériens en 2018, elles n’en ont délivré que 272.054 au cours de l’année 2019. Le consul général de France à Alger, Marc Sédille avait d’ailleurs reconnu en 2020 que « depuis deux ans, il est plus difficile d’obtenir un visa », en affirmant que la hausse des refus touche surtout les demandeurs dépendant des consulats de France à Oran et Annaba. « Le Président de la République a pris une décision très forte (…) sur la réduction du nombre de visas à l’encontre de l’Algérie », avait également déclaré le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin qui a expliqué que cette décision avait pour objectif de pousser les autorités algériennes à davantage de coopération dans le rapatriement de leurs ressortissants vivant en France de manière illégale.

Le député français M’jid El Guerrab avait quant à lui dénoncé cette politique des autorités françaises sur les visas. « Le taux moyen de refus de visas est de 16,3 % au niveau mondial, il atteint 45 % pour les demandeurs en Algérie. », a-t-il constaté dans un rapport qu’il a remis à l’Assemblée nationale française, en reprochant aux autorités de ce pays de « vouloir fermer la porte aux algériens ».« On ne peut pas réduire les relations franco-algériennes à des coups de pression de ce type ou à plus de fermeté envers les demandeurs de visas. Il y a deux siècles d’histoire et de relations entre les deux peuples », avait-il estimé.

Titres de séjour pour les algériens : la France multiplie les refus et les retraits

Mais la France semble également avoir durci sa politique en matière d’octroi et de renouvellement des titres de séjour pour les étrangers, dont les algériens. Selon des chiffres révélés par le journal français Le Figaro, les autorités françaises auraient ainsi refusé l’octroi de ces documents à 17.412 personnes entre octobre 2020 et mars 2021. Selon le même média, les refus des titres de séjour ont ainsi grimpé de 10% sur cette période, avec des pics qui ont atteint les 113% dans certaines régions, notamment en Seine-Saint-Denis qui abrite une forte communauté d’étrangers.

Toujours selon le média sus-cité, cette hausse des refus s’explique par une instruction du ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin. Celui-ci a en effet ordonné aux préfectures d’agir contre les « individus connus pour des faits graves et représentant une menace grave à l’ordre public ». Les préfectures françaises ont d’ailleurs prononcé 1212 retraits de titres de séjour pour ce motif, dont 57 contre des algériens sur la même période, précise encore Le Figaro.

Lire également : Titres de séjour en France : du nouveau pour les étudiants algériens

Advertisement