Connect with us
istanbul escort

casino siteleri güvenilir bahis siteleri slot siteleri iddaa siteleri

Algérie Visas et Voyages

« Très chère en France, j’ai donc pris 25 litres d’huile d’olive d’Algérie ! » : le témoignage d’une dame enflamme la toile

Published

on

voyages huile olive Algérie

Immigration – Algérie Visas et VoyagesLa question entourant la quantité d’huile d’olive que les passagers peuvent transporter par avion est revenue à maintes reprises ces derniers temps sur les réseaux sociaux. Une dame a d’ailleurs publié son témoignage sur un groupe Facebook à ce sujet, affirmant avoir pris une énorme quantité d’huile d’olive avec elle d’Algérie vers la France, sans avoir été inquiétée par les douaniers.

« J’ai pu prendre 25 litres d’huiles d’olives que j’ai dispatché dans trois valises en soute. J’ai très bien fait, sachant surtout que j’ai déjà acheté de l’huile d’olive du Maroc en France que j’ai payé à 10 euros le litre et que j’ai du jeter à cause de son gout bizarre. J’ai également acheté auparavant de l’huile espagnole, dont le gout était trop fort. », a écrit la dame. « Très chère et pas de meilleure qualité en France, je m’approvisionne donc en Algérie », a-t-elle ajouté. 

Suite à cela, la toile s’est déchainée et une pluie de commentaires négatifs s’est abattue sur l’Algérienne établie en Hexagone. « C’est incroyable, on aurait dit l’apocalypse. 25 litres ! C’est la consommation d’une famille nombreuse en Algérie, et pendant plusieurs mois », a commenté une internaute. « Pathétique ! Elle se vend dans les boucheries Hallal et elle n’est pas du tout chère. Après si vous convertissez à chaque fois l’euro en dinar, cela risque d’être compliqué pour vous en France », a réagi un jeune homme.

Voyages Algérie France : l’astuce d’un voyageur pour l’huile d’olive 

Un jeune algérien, qui a récemment voyagé à bord d’un vol de la compagnie française ASL Airlines, a expliqué qu’il n’a eu aucun souci pour transporter une grande quantité d’huile d’olive en France. « La dernière fois j’ai fait une publication sur combien d’huile d’olives, je peux emmener avec moi, donc je retourne vers vous aujourd’hui pour vous informer de mon expérience. Je suis arrivé hier en France avec ASL Airlines. J’ai amené 18 litres sans aucun problème ni à Alger ni ici à Charles De Gaulle », a écrit sur Facebook ce ressortissant algérien établi en Hexagone.

D’après ses dires, cette quantité était tout simplement dans son bagage en soute. « Je suis passé le plus normalement du monde. En plus, l’huile était dans son état liquide (pas congelée). Dans les bouteilles d’eau Ifri de 1.5 litre bien scotchée dans des sacs en plastique et dans une seule valise à soute. Donc n’écoutez personne, vous pouvez ramener autant que vous voulez », a-t-il expliqué.

Exportation de l’huile algérienne : l’avis d’un spécialiste français

Par ailleurs, Olivier Rives, spécialiste français de l’oléiculture qui est arrivé en Algérie en 2018, dans le cadre d’un programme européen s’est exprimé récemment, dans un entretien accordé à TSA, au sujet de la possible exportation de l’huile d’olive d’Algérie vers la France. Chose qui pourrait être très bénéfique pour la diaspora.

« On constate une montée en gamme sur la qualité. Avec de moins en moins d’huile lampante, moins d’huile courante. Nous allons vers des huiles vierges et des huiles vierges extra », affirme Olivier Rives. « Nous avons identifié une fenêtre de tir haut de gamme qui se vend cher comme les huiles de terroirs d’Italie de France ou d’Espagne : 15 à 20 € le litre. C’est un créneau très valorisant mais il faut que ces huiles soient des huiles de variété. Il y a de très bonnes variétés endogènes ou des huiles de terroir », précise le spécialiste français, qui signale par ailleurs que cela exige de bonnes pratiques et un bon savoir-faire.

 

 

Lire également :

Bagages, aéroports en Algérie : un voyageur pète un cable (Vidéo)

Trending