Voyages et immigration – Une compagnie étrangère a déclaré être prête à assurer des vols quotidiens vers l’Algérie si cette dernière l’autorisait.

Advertisement

En effet, la compagnie tunisienne Tunisair souhaiterait augmenter le nombre de liaisons aériennes entre la Tunisie et l’Algérie à un vol par jour si les autorités algériennes l’autorisaient. Tout comme la compagnie nationale Air Algérie, Tunisair souffre des séquelles de la pandémie mondiale liée à la propagation du Coronavirus.

Les deux compagnies, parmi tant d’autres, ont dû suspendre leurs activités l’année dernière car les déplacements entre les pays ont été très réduits voire même interdits, ce qui a engendré de multiples crises financières plaçant les entreprises du secteur aérien dans le rouge. Le nombre maigre des vols n’aide pas non plus. Pour pouvoir enregistrer un bénéfice, les compagnies aériennes doivent au moins assurer la moitié de leurs vols habituels, or, elles sont bien loin de ce chiffre.

Ainsi, le PDG de Tunisair, Khaled Chelli, a révélé mardi dernier dans un entretien avec le quotidien arabophone tunisien Assabah, les grandes lignes de sa stratégie pour permettre à l’entreprise de sortir la tête de l’eau.

Plus de vols vers l’Algérie : la solution pour la restructuration de la compagnie étrangère Tunisair ?

Afin de remettre l’entreprise sur les rails, le responsable de Tunisair a décidé de réduire le nombre d’employés. D’un autre côté, plusieurs agences de la compagnie situées à l’étranger fermeront leurs portes et leurs employés seront licenciés. « Nous allons réduire nos effectifs à l’étranger dans le but de rationaliser les dépenses. Nous allons également procéder à la fermeture de quelques bureaux et agences de la compagnie à l’image des agences de Cotonou, Belgrade, Vienne et celui du Liban » a affirmé Khaled Chelli.

Les licenciements toucheront également quelques 1000 salariés de l’entreprise en Tunisie afin de limiter les dépenses. Quant à la flotte de la compagnie, elle sera renouvelée, plus élargie, et accueillera de nouveaux appareils d’ici 2023.

Questionné sur les vols à destination de l’Algérie, le PDG de Tunisair souligne qu’ « il y a un problème de manque de vols sur ces lignes. Tunisair n’a rien à voir. À titre d’exemple, les autorités algériennes ont décidé de fixer le nombre de liaisons avec la Tunisie à deux vols hebdomadaires. Il s’agit d’une décision souveraine qui a été prise dans le cadre de la lutte contre le covid-19 ». Il ajoute qu’en cas d’augmentation du nombre de vols entre les deux pays voisins, Tunisair sera prête « à assurer des vols quotidiens vers l’Algérie ».

Lire également : Fait extrêmement insolite à bord d’un vol d’Air Algérie (Vidéo)

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici