Connect with us
istanbul escort

Algérie Visas et Voyages

Visas France pour les Algériens : le nombre de refus explose

refus visas France Algériens

Immigration – Algérie Visas et Voyages – Le nombre de refus de visas France pour Algériens explose, et ce depuis la mise en place de restrictions par les autorités françaises. C’est en effet le constat que font plusieurs gérants de bureaux d’affaires, qui ont pour rôle de guider les ressortissants algériens dans la procédure de demande de visas pour l’Hexagone. 

« La quasi-totalité des demandes que j’ai formulées ont essuyé des rejets à la grande colère de mes clients », a confié le gérant d’un bureau d’affaires au site web d’information Algérie Expat. « Des personnes âgées des deux sexes et même des vieillards d’un âge vraiment avancé, désirant obtenir des visas de court séjour pour des visites familiales ont essuyé des refus. Je n’ai rien compris du tout », a t-il ajouté.

Refus de visas France pour Algériens : une décision contestée des autorités françaises

Il est à rappeler que, la France a divisé par deux l’octroi des visas délivrés pour l’Algérie et le Maroc et baissé de 30 % pour la Tunisie. « Une mesure drastique, inédite, mais nécessaire », a confirmé Gabriel Attal, ex porte-parole du gouvernement. « Il y a eu un dialogue, ensuite il y a eu des menaces. Aujourd’hui on met cette menace à exécution », a insisté Attal. Ce tour de vis a déclenché des tensions entre la France et les pays du Maghreb sur la question migratoire.

Notons que, l’exécutif français a pointé du doigt la responsabilité des trois pays, qui « n’acceptent pas de reprendre des ressortissants que nous ne souhaitons pas et ne pouvons pas garder en France », a justifié Gabriel Attal sur Europe 1. « On le fait parce qu’une partie des compatriotes algériens, marocains, tunisiens, qui sont sur le sol français ne sont plus acceptés par ces pays, soit parce que ce sont des personnes qui sont islamistes radicales, soit parce qu’ils sont délinquants », a expliqué Gérald Darmanin, sur BFMTV. « On leur dit : Tant que vous ne reprenez pas vos compatriotes, on n’accepte pas vos compatriotes. », a signalé le ministre de l’intérieur.

Expulsions, refus de visas : voici quelques chiffres

Entre janvier et juillet 2021, sur 7731 obligations de quitter le territoire français (OQTF) délivrées à des Algériens, 23 expulsions ont eu lieu, indique le ministère de l’Intérieur. Soit un taux d’exécution de 0,2 %. Vers le Maroc, 3301 OQTF ont été prononcées et 80 exécutées (2,4 %). Toujours pendant le premier semestre cette année, 9424 OQTF ont été délivrées à des Tunisiens et 131 expulsions se sont effectivement produites, soit un taux d’exécution de 4 %, ajoute la Place Beauvau.

La principale pomme de discorde concerne les laissez-passer consulaires (LPC) qui ne sont délivrés qu’au compte-goutte – selon le gouvernement – par les autorités du pays d’origine, freinant les expulsions. Seulement 31 LPC ont été délivrés par l’Algérie en 2021 (-90 % par rapport à 2020), soit un taux de coopération de 5 %. Le Maroc a émis 138 de ces documents, un nombre stable avec un taux de coopération de 25 %. Mais ces données sont contestées par Rabat, qui affirme avoir octroyé « 400 laissez-passer au profit de personnes en situation irrégulière durant les huit premiers mois de l’année courante ». La Tunisie en a elle donné 153 entre janvier et juillet (contre 134 en 2020), pour un taux de coopération de 23 %, selon le ministère de l’Intérieur.

Le gouvernement a décidé de prendre l’année 2020 comme référence pour diviser par deux les visas accordés aux Algériens et Marocains et de 30 % pour les Tunisiens. « On part d’une base qui est déjà fortement diminuée en raison de la crise sanitaire », fait remarquer Henry Masson, président de la Cimade, association de soutien aux migrants, joint par Le Parisien. L’année dernière en effet, la France a délivré un total de 712 317 visas contre 3 534 999 en 2019, soit une baisse de 79,8 %.

Sur les 11 815 visas demandés par des Algériens entre janvier et juillet 2021, 8726 ont été accordés. En comparaison, 504 173 visas ont été demandés en 2019 et 272 028 obtenus la même année. Côté marocain, 24 191 demandes ont été déposées pendant le premier semestre 2021 (il y en a eu 420 000 au total en 2019) et 18 579 visas ont été accordés (342 262 en 2019). En Tunisie, sur les 12 921 visas pour la France demandés ces sept premiers mois de l’année, 9140 ont été obtenus (contre 145 000 sur 192 000 demandes en 2019).

Lire également :

Manque flagrant de chaises à l’aéroport d’Alger : une explication lunaire fournie (Vidéo)

Advertisement

Advertisement

Trending