Voyages et immigration – La compagnie aérienne française, Air France fait face, comme de nombreuses autres compagnies à une vive polémique concernant ses vols à destination de l’Algérie.

Advertisement

Les frontières algériennes sont ouvertes depuis le 1er juin dernier, mais cette décision est encore loin de résoudre le problème de centaines d’algériens toujours bloqués à l’étranger. En effet, le nombre restreint de vols a fait que de nombreux membres de la communauté nationale à l’étranger n’ont toujours pas pu rentrer au pays. La réservation des billets reste pour le moment une tâche difficile pour de nombreux citoyens. En plus des prix très élevés, les billets se vendent généralement en l’espace de moins d’une heure chez les compagnies aériennes autorisées à desservir l’Algérie.

Lesdites compagnies aériennes sont d’ailleurs pointées du doigt depuis plusieurs semaines concernant leur manque de communication en ce qui concerne la vente des billets. la compagnie nationale, Air Algérie a notamment été accusée d’avoir recours à des pratiques illégales, en cédant des billets à des personnalités influentes alors que la majorité des citoyens peinent à réserver une place.

Vols vers l’Algérie : Air France au cœur d’une vive polémique

Dans ce contexte, Air France est à son tour au centre d’une vive polémique concernant la communication sur ses vols à destination de l’Algérie. Selon plusieurs témoignages, la compagnie aérienne française aurait opéré un vol dans le sens Paris-Alger dimanche 14 août, sans toutefois annoncer la disponibilité de cette liaison ni la vente des billets au travers de ses canaux officiels. « J’ai embarqué à bord du vol du 14 aout d’Air France dans le sens Paris-Alger, et à mon grand étonnement on n’était que 10 personnes à bord de l’avion. Cette situation m’a choqué d’autant plus que l’on sait bien que des milliers d’algériens veulent rentrer chez eux. », indique notamment Karim, salarié établi dans la région parisienne qui dit avoir voyagé à bord dudit vol.

« J’étais outrée de voir une dizaine de personnes à bord de l’avion d’Air France. Une amie à moi a perdu sa mère et a pourtant fait des mains et des pieds pour dénicher une place à bord de ce vol, mais en vain ! », ajoute une autre passagère. Pour le moment, Air France n’a pas encore réagi à cette polémique qui suscite une vive colère de la part des algériens établis dans l’Hexagone.

Lire également : Air Algérie et Algérie Ferries : ce que propose le gouvernement

Advertisement