Voyages et immigration – Une vive polémique s’est déclenchée chez Air France et Transavia après une publication sur les réseaux sociaux.

Advertisement

En effet, un internaute a posté hier sur les réseaux sociaux une estimation pour un voyage en Algérie d’une famille avec deux adultes et deux enfants âgés de 4 et 6 ans. Les réactions au prix total ont été très vive. Chez la compagnie dite low-cost française Transavia, le coût est de 4296 euros. L’estimation n’est pas moindre chez Air France, avec 2461 euros pour un vol aller et 2482 pour un vol retour, ce qui fait un total de 4943 euros.

Il faut noter que les différentes compagnies aériennes qui assurent les liaisons entre l’Algérie et la France depuis la réouverture partielle des frontières algériennes, ont été largement critiquées par rapport aux prix des billets affichés. Les voyages semblent ne pas être envisageables notamment pour les familles comme l’illustre la publication de cet internaute.

Billets chez Air France et Transavia : les prix déclenchent une polémique

La France est le pays qui bénéficie du plus grand nombre de vols depuis l’augmentation de ceux-ci le 28 du mois dernier. Air Algérie assure la moitié des 48 vols programmés chaque semaine. L’autre moitié est partagée entre les trois compagnies françaises suivantes : Air France, Transavia et ASL Airlines. Malgré la hausse du nombre de vols, les prix demeurent très élevés aux yeux des voyageurs.

La question des prix a resurgi plusieurs fois sur les réseaux sociaux et a été soulevée par plusieurs députés représentant la communauté algérienne en France. Tawfik kheddim, représentant de la communauté nationale de la zone sud de la France, a interpellé la semaine dernière le ministre des transports à propos du sujet. « Après plusieurs rencontres et correspondances sur le dossier du transport en faveur de la diaspora algérienne, cette dernière ne cesse malheureusement de souffrir (…) en raison notamment du nombre très réduit de vols, qui ont lieu avec des destinations restreintes et à des prix inimaginables » a-t-il déclaré. « il n’est pas logique que le prix d’un billet pour un vol qui dure moins de deux heures dépasse les 1000 euros », a-t-il ajouté. « Quelles sont les mesures prises par les services de votre ministère pour remédier à cette situation » a-t-il interrogé dans une question écrite adressée au ministre des transports.

Jusqu’à présent, la raison derrière ces prix n’a pas été dévoilée. Les citoyens estiment que ceux-ci baisseront grâce à une ouverture totale des frontières. C’est pour cela que plusieurs appels dans ce sens ont été lancés dernièrement.

Lire également : Frontières, prix des billets, remboursement : un député saisit le gouvernement

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici