Voyages et immigration – Les compagnies aériennes Air Algérie et Vueling Airlines sont au cœur d’un nouveau scandale concernant leurs derniers vols au départ de la France.

Advertisement

Les polémiques s’enchaînent au sujet des voyages vers l’Algérie, qui ont partiellement repris depuis le 1er juin dernier. Plusieurs voyageurs dénoncent quotidiennement les pratiques de certaines compagnies qui desservent le territoire national, notamment au départ de la France où réside une importante communauté d’algériens. Ainsi, l’aspect qui fait le plus jaser la communauté nationale à l’étranger reste les prix des billets excessivement élevés. En effet , et malgré l’augmentation du nombre de vols vers l’Algérie en date du 28 août dernier, les tarifs restent très élevés. À titre d’exemple, les voyageurs au départ de la France doivent débourser en moyenne 500 euros par personne pour un aller simple. Des tarifs pareils rendent le voyage tout simplement inenvisageable, notamment pour les familles nombreuses.

Outre les prix des billets, l’exclusion de certains pays du programme de vols suscite également une vive colère chez les citoyens expatriés. Des destinations comme le Canada, le Royaume Uni ou les pays du Golfe ne sont en effet toujours pas concernés par la réouverture des frontières algériennes, et ce malgré le fait qu’il s’agisse de pays où réside une importante communauté d’algériens.

Vols depuis la France : Air Algérie et Vueling au cœur d’un nouveau scandale

En outre, le dernier scandale en date concerne les vols d’Air Algérie et de Vueling Airlines au départ de la France. Les deux compagnies ont suscité une vive colère, hier samedi parmi leurs clients , qui ont vécu un véritable calvaire sur les vols des deux compagnies reliant Marseille à Alger. Les passagers du vol AH1068/69 d’Air Algérie, reliant la cité phocéenne à la capitale algérienne ont dû patienter plusieurs heures avant de décoller, et cela pour des raisons encore inconnues. Selon les témoignages des passagers et les données de l’aéroport de Marseille, l’appareil de la compagnie nationale n’a en effet décollé qu’à 22h47 alors qu’il était prévu à 17h30. « Un retard de 5 h et on est resté pendant deux heures dans l’avion sans décoller à cause des bagages », témoigne une passagère du vol sur les réseaux sociaux, alors que le compagnie nationale n’a toujours pas expliqué les raisons de cet énorme retard.

Vueling Airlines, l’autre low-cost espagnole qui assure des vols vers l’Algérie au départ de Marseille, n’a pas non plus fait mieux que la compagnie nationale algérienne. Son vol entre les deux villes, qui était également prévu hier samedi, a décollé à 19h52 alors qu’il était initialement prévu à 13h25, soit avec près de sept heures de retard. Cette situation est le résultat d’un problème technique auquel était confronté l’avion qui devait initialement assurer ce vol. La low-cost espagnole a finalement dû dépêcher un autre appareil depuis Barcelone, racontent des passagers dudit vol dans des témoignages sur les réseaux sociaux.

Lire également : Air Algérie : vers le retour des vols Canada Algérie ?

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici