Voyages et immigration – Le Pr Riyad Mahyaoui a apporté, ce dimanche 27 juin de nouvelles précisions concernant la poursuite des vols de et vers l’Algérie au mois de juillet prochain.

Advertisement

Alors que la fin de ce mois de juin approche à grands pas, le flou règne toujours concernant la suite à donner à l’ouverture des frontières algériennes en juillet prochain. Ce dimanche 26 février, le média arabophone Ennahar, citant des sources proches du dossier a affirmé que le gouvernement aurait instauré la compagnie nationale Air Algérie de poursuivre son programme de vols jusqu’au 30 juillet. Toutefois, aucune annonce officielle dans ce sens n’a encore été rendue publique à l’heure qu’il est.

De leur côté, plusieurs spécialistes ont plaidé en faveur de la poursuite des vols et de l’assouplissement des mesures d’entrée en Algérie au cours du mois qui vient. C’est notamment le cas du Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre du comité scientifique de suivi de la pandémie de Coronavirus qui a appelé à revoir les mesures auxquelles sont soumises les personnes en provenance de l’étranger. Le même spécialiste a notamment suggéré d’annuler l’obligation de confinement de cinq jours pour les personnes vaccinées, et de l’alléger pour les voyageurs non-vaccinés en provenance de pays où la propagation du virus est relativement maîtrisée.

Poursuite des vols en Algérie en juillet : les précisions du Pr Mahyaoui

De son côté, le Pr Riyad Mahyaoui, autre membre du comité scientifique sus-cité s’est également exprimé ce dimanche au sujet de la poursuite des vols des et vers l’Algérie au cours du mois de juillet prochain. Contrairement à son confrère précédemment mentionné, le Pr Mahyaoui s’est montré quelque peu prudent à ce sujet. « Toute décision est dictée par la situation épidémiologique actuelle (…) il y aura une évaluation très minutieuse sur le mois de juin », a-t-il expliqué dans une déclaration au média spécialisé Visa Algérie. Le même spécialiste a indiqué que cette évaluation prendra en compte notamment le nombre de cas positifs enregistré parmi la totalité des voyageurs qui sont rentrés en Algérie.

« Tout va être évalué. Ce qui a marché, ce qui n’a pas marché. Il y aura des décisions en concertation avec le Comité scientifique et les responsables politiques pour décider de ce qui va être fait durant le mois de juillet », a-t-il ajouté. « On ne peut pas se projeter dans l’avenir. Il faut suivre pas à pas la situation épidémiologique et décider de ce qui est le mieux », a-t-il également dit, en estimant toutefois qu’« on doit continuer dans cette voix pour essayer d’améliorer, de prendre des décisions qui seraient éventuellement favorables à l’ouverture et à un retour à la vie normale ».

Lire également : Poursuite des vols en juillet : Air Algérie s’exprime

Advertisement