Connect with us
istanbul escort

casino siteleri güvenilir bahis siteleri slot siteleri iddaa siteleri

Algérie Visas et Voyages

Vols avec la France en Mars : bonne nouvelle pour les algériens

Published

on

Algérie France vols Mars

Voyages et immigration – Bonne nouvelle en ce qui concerne les vols depuis l’Algérie à destination de l’Europe, et notamment de la France au mois de Mars prochain. Les pays de l’espace Schengen devraient en effet s’ouvrir davantage aux voyageurs au départ des pays tiers. 

L’Algérie à partiellement rouvert ses frontières depuis le mois de juin dernier. En raison de la pandémie de Covid-19, les restrictions sur les voyages évoluent constamment à destination de l’Europe, et notamment de la France qui est la première destination étrangère des algériens.

Dans ce sens, les pays de l’Union Européenne ont convenu de s’ouvrir d’avantage aux pays tiers, dont fait partie l’Algérie, et ce à partir du mois de Mars prochain. « les États membres devraient autoriser les déplacements non essentiels » indiquent plusieurs médias français  ce mercredi, citant les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Voyages pour Algérie-France en Mars : bonne nouvelle

Dans ce contexte, des changements devraient avoir lieu à partir du mois de Mars prochain au sujet des vols entre l’Algérie et l’Europe, et notamment de la France. Les conditions de voyage devraient ainsi être considérablement allégées, en prenant en compte non plus les pays de provenance des voyageurs, mais leur statut sanitaire.

Il est effectivement à rappeler que, depuis plus d’une année, la France applique un régime de motifs impérieux, qui limite fortement les déplacements pour les voyageurs en provenance de pays tiers, dont fait notamment partie l’Algérie. À partir du 1er Mars prochain, ce régime devrait être supprimé pour faciliter les voyages entre les deux rives de la Méditerranée.

Selon les recommandations de l’OMS, les pays de l’UE devraient ainsi autoriser les voyages non essentiels pour les personnes qui ont reçu un vaccin non homologué par l’agence européenne du médicament, mais approuvé par l’Organisation mondiale de la santé. Les vaccins concernés sont notamment le Sinovac et Sinopharm, largement utilisés en Algérie.

Dans ce sens, les algériens devraient désormais être exemptés de l’obligation de présenter un motif impérieux, mais uniquement s’ils sont vaccinés. Les personnes qui ont reçu deux doses de Sinovac depuis moins de 9 mois devraient ainsi être autorisées à voyager sans problèmes, à condition de présenter un test de dépistage comme garantie supplémentaire.

Reste maintenant à savoir si les pays de l’UE, dont la France qui est la principale destination étrangère des algériens, appliqueront les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé.

Lire également : Belgique : une ressortissante algérienne sauvagement assassinée

Advertisement

Trending