Voyages et immigration – La compagnie aérienne nationale, Air Algérie a mis à jour ce mardi 28 septembre les conditions d’entrée en France à bord de ses vols.

Advertisement

La France, qui est la première destination des algériens en Europe, est actuellement le pays le plus desservi au départ de l’Algérie. En effet, depuis l’augmentation des vols le 28 août dernier, ce pays bénéficie de 48 liaisons hebdomadaires sur un total de 64. Sur ce chiffre, la compagnie nationale Air Algérie assure 24 vols, soit 50% du total autorisé. Le reste des liaisons est assuré par Air France, ASL Airlines, Transavia ainsi que Vueling Airlines. Cette dernière n’assure qu’un seul vol par semaine entre les deux pays, qui a lieu les samedis dans le sens Marseille-Alger.

Le reste des vols concerne les aéroports de Paris Orly, Paris Charles de Gaulle, Montpellier Méditerranée, Lille Lesquin et Lyon Saint-Exupéry. L’Algérie étant classée sur la liste rouge de la France depuis le 21 août dernier, les voyageurs non-vaccinés doivent respecter une série de nouvelles conditions pour pouvoir se rendre sur le territoire de l’Hexagone.

Air Algérie : nouvelles conditions d’entrée en France

C’est d’ailleurs ce qu’a tenu à rappeler la compagnie nationale Air Algérie ce mardi, dans une nouvelle mise à jour concernant les conditions d’entrée en France. Il faut en effet rappeler que ces dernières ont une nouvelle fois évolué depuis quelques jours, suite à l’annonce par le gouvernement français de la reconnaissance de l’ensemble des vaccins validés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), et dont fait partie le Sinovac chinois largement utilisé en Algérie.

Dans une nouvelles mise à jour rendue publique ce mardi, Air Algérie rappelle ainsi que les personnes se rendant en France doivent avoir reçu « la première dose de vaccin de Janssen au moins 28 jours avant l’arrivée ; ou alors la deuxième dose de vaccin d’AstraZeneca (Vaxzevria), Covishield, Moderna ou Pfizer-BioNTech au moins 7 jours avant l’arrivée ; ou la première dose de vaccin d’AstraZeneca (Vaxzevria), Covishield, Moderna ou Pfizer-BioNTech au moins 7 jours avant l’arrivée et une preuve d’infection antérieure au COVID-19 ». Les personnes disposant d’un schéma vaccinal complet avec les vaccins Sinopharm et Sinovac doivent quant à elles recevoir une dose supplémentaire de Pfizer ou Moderna, et ce au moins sept jours avant la date de leur entrée en France. « les passagers ayant respecté les schémas vaccinaux suscités, n’ont plus besoin de motif impérieux pour se rendre en France, les détenteurs de visa C sont éligibles dans ce cas. », précise la compagnie nationale, qui ajoute que « le résultat du Test PCR négatif < 48h ou antigénique négatif < 48h n’est pas exigé pour cette catégorie de passagers. ».

En ce qui concerne les personnes non-vaccinées, elles sont toujours soumises aux mêmes conditions d’entrée en France depuis l’Algérie. Les voyageurs de cette catégorie doivent ainsi présenter un test PCR de moins de 48 heures préalablement à leur embarquement. Ils doivent également signer un engagement sur l’honneur à subir un test antigénique dans l’aéroport français de leur destination. Ces personnes demeurent, pour rappel, soumises à une période de confinement obligatoire de 10 jours, dont le respect est contrôlé par les forces de sécurité françaises.

Lire également : Visas pour les algériens : importants changements en France (officiel)

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici