Voyages et immigrationLa question des prix des billets d’Air Algérie pour les vols au départ de la France suscite le débat depuis plusieurs semaines, suite à la réouverture partielle des frontières algériennes.

Advertisement

Les vols ont en effet repris partiellement à destination de l’Algérie depuis le 1er juin dernier, et se poursuivent au cours de ce mois de juillet. Dans ce cadre, la compagnie nationale Air Algérie a notamment programmé des liaisons avec les aéroports de Barcelone, Tunis, Istanbul, Francfort et Rome. D’autres compagnies étrangères desservent également les aéroports d’Alger, Constantine et Oran avec l’accord des autorités algériennes. Il s’agit de Turkish Airlines, Tunisair, Alitalia et Lusfthansa.

Outre les aéroports précédemment cités, Air Algérie assure également des liaisons avec le territoire national au départ des aéroports français de Paris et de Marseille. Elle effectue ainsi deux vols hebdomadaire au départ de la capitale française et un seul au départ de la cité phocéenne. En vertu du principe de réciprocité, Air France, ASL Airlines, Transavia et Vueling Airlines assurent également des vols en aller-retour avec l’Algérie au départ de l’Hexagone.

Air Algérie : voici les prix des billets au départ de la France

Toutefois, l’offre des vols reste très faible par rapport à la forte demande des algériens de l’étranger. Ceux-ci ont d’ailleurs exprimé plusieurs fois leur colère par rapport à cet aspect, ainsi que par rapport aux prix élevés des billets d’Air Algérie, notamment au départ de la France qui compte la plus grande communauté d’algériens à l’étranger. Les membres de la diaspora algérienne ont ainsi dénoncé à plusieurs reprises la cherté des billets de la compagnie nationale, notamment pour les familles nombreuses. Il est d’ailleurs à noter qu’Air Algérie inclut les frais de confinement des voyageurs, qui s’élèvent à quelques 250 euros par personne, dans le prix de ses billets.

D’ailleurs, Air Algérie vient de dévoiler les prix des réservations sur ses prochains vols de ce mois de juillet au départ de la France. La compagnie nationale a ainsi mis en vente deux vols Alger-Paris pour les 27 et 29 juillet prochains. Les billets pour ces vols sont proposés à partir de 679 euros par personne, a-t-on constaté sur le site web officiel de la compagnie nationale.

Billets d’Air Algérie : deux députés dénoncent

Deux députés de l’immigration sont d’ailleurs montés au créneau pour dénoncer les prix élevés des billets d’Air Algérie au départ de la France notamment, ainsi que la difficulté d’obtenir une réservation sur les vols à bord desquels les places se vendent en un temps record. « Deux vols hebdomadaires entre Paris et Alger, ce n’est pas suffisant pour répondre à la demande de la diaspora qui souffre de ce problème », a ainsi dénoncé Mohamed Benkhadra, nouveau représentant de la communauté algérienne en France dans un message adressé au chef de l’État Abdelmadjid Tebboune.  « J’ai moi-même payé 700 euros pour venir en Algérie. Pour certains dont les revenus sont à 800 euros mensuels, c’est beaucoup », a souligné le même élu, qui a appelé le président algérien à supprimer l’obligation de confinement pour les voyageurs vaccinés qui se rendent en Algérie.

Le même constat a été fait par Farès Rahmani, autre représentant de la communauté algérienne aux États-Unis, en Europe-hors France, en Grande Bretagne, en Turquie et en Russie. Fraîchement élu à l’Assemblée populaire nationale (APN) lors des élections législatives du 12 juin dernier, celui-ci a également adressé un message au président algérien. « Il faut revoir les conditions actuelles (d’ouverture des frontières, ndlr) », a-t-il notamment suggéré. « Par exemple, moi, j’ai eu à payer 1000 euros pour venir en Algérie. Une famille de 5 personnes paierait 5 000 euros pour l’aller simple », a-t-il détaillé. Le même député a également appelé le chef de l’État Abdelmadjid Tebboune a autoriser l’ouverture de nouvelles dessertes avec la Grande Bretagne et le Canada, qui ne sont pas encore concernés par la reprise des vols décidée par le gouvernement algérien depuis plus d’un mois.

Lire également : Reprise des vols en Algérie : voici le programme et les prix des billets 

Advertisement