Voyages et immigration – La compagnie aérienne turque, Turkish Airlines a annoncé ce mercredi la reprise de ses vols de rapatriement au départ et en direction de l’Algérie.

Advertisement

La compagnie aérienne turque, Turkish Airlines a en effet annoncé la reprise de ses vols spéciaux de et vers l’Algérie. Dans un communiqué rendu public ce mercredi, la même source a précisé que ses dessertes entre les deux pays reprendront à partir de demain 1er avril. Il est à noter que les vols spéciaux à destination des aéroports algériens avaient été suspendus depuis le 1er mars dernier, notamment à cause du risque des nouveaux variants du Coronavirus.

Cette décision n’a d’ailleurs pas manqué de susciter la colère chez les membres de la diaspora algérienne, notamment ceux qui se trouvent en Turquie. Le Forum de la communauté algérienne en Turquie avait ainsi lancé un appel au chef de l’État Abdelmadjid Tebboune afin de « rouvrir progressivement les frontières tout en prenant les mesures adéquates en vigueur au niveau international ».

Turkish Airlines annonce la reprise de ses vols vers l’Algérie : ce qu’il faut savoir

La compagnie aérienne turque, Turkish Airlines opérera des vols au départ et à destination de l’Algérie tout au long du mois prochain. Dans un communiqué rendu public ce mercredi, ladite compagnie a ainsi annoncé la programmation de deux vols par semaine, le dimanche et le mercredi, jusqu’au 30 avril prochain. Les voyageurs dans les deux sens devront notamment présenter un test PCR négatif réalisé moins de 72 heures avant la date du vol, a indiqué la même source.

Par ailleurs, il est à rappeler que la compagnie aérienne nationale, Air Algérie n’a toujours pas annoncé une éventuelle reprise de ses opérations de rapatriement pour le mois prochain. Dans un communiqué rendu public lundi 29 mars, ladite compagnie avait indiqué se tenir « prête » pour la réouverture des frontières du pays, qui « dépendra des hautes autorités en Algérie ». La compagnie nationale traverse, rappelons-le, une période difficile depuis la suspension des vols internationaux en mars 2020. Selon des chiffres communiqués par l’ex-ministre des transports, Lazhar Hani, Air Algérie a ainsi subi des pertes se chiffrant à 40 milliards de dinars au cours de l’année dernière.

Lire également : Rapatriement : Air Algérie instaure une nouvelle mesure

Advertisement