Voyages et immigration – Alors que les vols vers l’Algérie devraient reprendre à partir du 1er juin prochain, les prix des billets restent l’un des sujets qui préoccupent le plus les membres de la diaspora.

Advertisement

Les autorités algériennes comptent en effet rouvrir partiellement les frontières du pays à compter du 1er juin prochain. Dans ce sens, il y aura cinq vols quotidiens à destination des aéroports d’Alger, d’Oran et de Constantine dans un premier temps. Selon l’ambassadeur d’Algérie en France, Mohamed Antar Daoud, ces vols seront au départ des aéroports de Paris, Lyon et Marseille. Le même responsable a également précisé que le gouvernement pourrait ensuite étudier la possibilité d’organiser d’autres vols, notamment entre les aéroports de Toulouse et de Lille et ceux d’Annaba et de Tlemcen.

Pour le moment, Air Algérie n’a pas encore officiellement dévoilé son programme. Selon le porte parole de la compagnie nationale, Amine Andaloussi, celui-ci sera d’abord soumis à l’approbation des autorités avant d’être rendu public. « Beaucoup l’ignorent, mais les prix des billets d’avion sont aussi subordonnés à la décision du gouvernement », a également expliqué M. Andaloussi dans un entretien accordé jeudi dernier au quotidien arabophone Al-Chaâb.

Vols vers l’Algérie : quels seront les prix des billets ?

Si les prix officiels des billets pour les vols vers l’Algérie ne sont pas encore connus, il est toutefois possible d’avoir une idée de la somme moyenne que devront débourser les algériens qui souhaitent voyager à partir du 1er juin prochain. Plusieurs autres compagnies ont en effet programmé des vols à destination de l’Algérie en prévision de la réouverture des frontières du pays. C’est notamment le cas de Transavia, d’ASL Airlines ou encore d’Air France.

Pour cette saison estivale, lesdites compagnies prévoient ainsi d’appliquer des prix moyens de 450 Euros. Dans ce sens, ASL Airlines affiche par exemple des prix de 479 Euros pour un aller simple entre Paris et Alger à partir du 16 juin prochain. La compagnie Transavia, filiale low-cost du groupe Air France-KLM, affiche quant à elle des prix entre 390 et 480 Euros pour le même type de vol, tandis qu’Air France compte vendre ses billets entre 230 et 403 Euros. Air Algérie devrait donc, sans surprise, appliquer des tarifs entre 400 et 500 Euros en moyenne sur ses vols à partir du 1er juin prochain.

Par ailleurs, on ignore toujours s’il s’agira de vols réguliers ou d’une reprise des opérations de rapatriement. Selon le Pr Riyad Mahyaoui toutefois, il s’agira bien de vols spéciaux réservés à des catégories restreintes de personnes. Le même spécialiste, qui s’est exprimé dimanche dernier a ainsi évoqué l’exemple « des personnes qui doivent être rapatriées, de celles qui ont besoin de voyager pour un problème de santé ou pour un problème inhérent à un poste de travail ». Dans tous les cas, il est à rappeler que le gouvernement devrait communiquer tous les détails relatifs à cette opération d’ici la fin de cette semaine tout au plus.

Lire également : Vols Algérie France : ASL Airlines modifie son programme pour juin

Advertisement