Voyages et immigration – Les algériens qui voyagent sur les vols à destination de la France sont désormais soumis à de nouvelles conditions d’entrée dans ce pays.

Advertisement

La France a instauré, depuis hier jeudi de nouvelles conditions d’entrée sur son territoire, notamment pour les ressortissants algériens. Les autorités françaises ont en effet décidé de reconnaître l’ensemble des vaccins approuvés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), dont fait partie Sinovac qui est largement utilisé en Algérie. Auparavant, ce pays ne reconnaissait que les quatre vaccins homologués par l’Agence européenne du médicament, à savoir Pfizer, Moderna, Astrazeneca et Johnson & Johnson.

Les autorités françaises ont toutefois décidé d’élargir la liste des vaccins qu’elles reconnaissent. Un décret paru au journal officiel français hier jeudi indique ainsi que les voyageurs vaccinés avec un vaccin reconnu par l’OMS peuvent se rendre sur le territoire français sans contrainte. Il s’agit là d’un changement majeur pour les ressortissants algériens, puisque le vaccin chinois Sinovac, qui est largement utilisé en Algérie figure sur la liste de ceux qui sont approuvés par l’OMS.

Voyageurs algériens : voici les nouvelles conditions d’entrée en France

Dans ce sens, les algériens qui souhaitent voyager sur les vols à destination de la France sont désormais soumis à de nouvelles conditions d’entrée dans ce pays. Ces conditions concernent seulement les personnes qui possèdent un schéma vaccinal complet avec le vaccin chinois cité précédemment. Ainsi, ces personnes sont exemptées de la présentation d’un test PCR à l’embarquement et de l’obligation de subir un test antigénique à l’arrivée. De même, ces voyageurs sont exemptés de la période de confinement de 10 jours qu’ils devaient respecter jusque là. Selon le décret officiel d’hier jeudi, les personnes concernées peuvent également demander un Pass sanitaire en France, et ce à condition de subir une injection complémentaire des vaccins Pfizer ou Moderna.

Rappelons toutefois que la France classe toujours l’Algérie sur sa liste de pays à haut risque. Depuis le 21 août dernier, les personnes non-vaccinées en provenance de ce pays nord-africain doivent présenter un test PCR réalisé moins de 48 heures (contre 72 heures auparavant) avant la date de leur voyage, et subir un test antigénique à leur arrivée en France. Ensuite, les voyageurs devront se soumettre à une période de confinement obligatoire de 10 jours (contre 7 jours d’auto-confinement auparavant). À noter que le respect de cette obligation est surveillé par les forces de sécurité française.

Lire également : Réouverture totale des frontières en Algérie : les bonnes nouvelles s’enchainent pour les Algériens

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici