Immigration – Algérie Visas et Voyages – La question des vols vers l’Algérie continue à défrayer la chronique, avec des compagnies souvent critiquées sévèrement pour divers motifs. Mais cette fois, c’est un voyagiste qui a pointé du doigt deux compagnies aériennes, notamment sur les difficultés des professionnels du voyage à trouver des places vers l’Algérie.

Advertisement

Selon le site spécialisé Visa Algérie qui a reçu le témoignage d’un voyagiste, le marché des vols vers l’Algérie est très opaque et les compagnies aériennes ne jouent pas le jeu de la transparence. « Les professionnels de la vente en ligne de billets d’avion ne trouvent pas ou peu de vols Air Algérie au départ de la France et certains vols Transavia affichés sont non réservables sur nombre de dates », a en effet affirmé Fabrice Dariot, du voyagiste La Bourse des vols.

Les compagnies aériennes ne communiquent pas sur les vols vers l’Algérie

Selon le président de la Bourse des vols, il y a d’autres professionnels qui se plaignent de la même difficulté. Il dénonce également le silence des compagnies aériennes devant cette situation. Un manque de communication que beaucoup dénoncent, pas uniquement les professionnels du transport aérien.

« Les compagnies aériennes concernées ne communiquent pas sur cette étrange occultation (temporaire) d’une fraction de l’inventaire aérien entre la France et l’Algérie », ajoute le même voyagiste. Ce dernier ne manquera pas de clouer au pilori les autorités algériennes pour avoir maintenu la réouverture partielle des frontières. Surtout que l’Algérie a enregistré une amélioration nette de la situation sanitaire.

Un voyagiste critique violemment des compagnies aériennes

Ce marché est très opaque, accuse Fabrice Dariot dans son témoignage à Visa Algérie. Et aux yeux du public, tout n’est pas visible à l’oeil nu. « Ce marché est très opaque, d’autant qu’il n’est pas facile de s’y retrouver si on tient compte des vols de rapatriement TO/AF (Transavia et Air France, ndlr) qui partent naturellement à vide, vers l’Algérie », a-t-il ajouté.

Il est clair que la question des vols de et vers l’Algérie pose problème. Mais pas seulement aux professionnels du transport aérien et du tourisme. Les Algériens de l’étranger, dont ceux de France, sont les premières victimes de cette situation incompréhensible. Le maintien d’un nombre réduit de vols de et vers l’Algérie pénalise en premier lieu, la diaspora algérienne. C’est elle qui a des difficultés à trouver des billets vers l’Algérie et les paie au prix fort. Et les tergiversations des autorités à augmenter les vols ne les aident pas dans leur désarroi.

Lire aussi : Air Algérie : La vidéo d’un avion en difficulté crée le buzz

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici