Voyages et immigration – Le flou règne toujours chez la diaspora algérienne concernant la reprise des vols vers l’Algérie, que le gouvernement a décidée depuis le 1er juin en cours.

Advertisement

Les frontières algériennes sont en effet partiellement ouvertes depuis le 1er de ce mois de juin, et ce après plus d’une année de fermeture. Dans ce sens, Air Algérie a dévoilé un programme de vols au départ et à destination de plusieurs aéroports étrangers. Il s’agit des aéroports de Paris, Marseille, Barcelone, Tunis, Istanbul, Francfort et Rome, que la compagnie nationale dessert au départ et à destination d’Alger, Constantine et Annaba. D’autres compagnies étrangères ont également obtenu l’autorisation d’assurer des liaisons à destination du territoire national. C’est notamment le cas de Tunisair, Turkish Airlines, Lufthansa et Alitalia. Air France et Transavia ont également prévu trois vols dans le sens FranceAlgérieFrance pour ce mercredi et demain jeudi.

Le gouvernement algérien a également dévoilé il y a quelques jours les conditions d’entrée en Algérie. Les voyageurs en provenance de l’étranger doivent ainsi présenter un test PCR réalisé moins de 36 heures avant leur embarquement, et se soumettre à une période de confinement de cinq jours une fois arrivés en Algérie. Les frais de cette procédure, dont le montant est de 33.000 dinars sont à la charge des personnes concernées, qui doivent s’en acquitter lors de l’achat de leurs billets. Les étudiants et les personnes âgées à faible revenu en sont néanmoins exemptées.

Vols vers l’Algérie : flou et incompréhension chez la diaspora

Toutefois, le flou et l’incompréhension continuent de régner chez la diaspora algérienne concernant la reprise des vols vers l’Algérie. Sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes se montrent méfiants quant à l’achat des billets tandis que d’autres n’hésitent pas à qualifier de « fake news » les informations communiquées notamment par la compagnie nationale. Cette situation est d’ailleurs due pour beaucoup au manque de communication d’Air Algérie.

Depuis l’ouverture des frontières le 1er juin dernier, la compagnie nationale n’a en effet émis que quelques communiqués, principalement pour annoncer l’ouverture de la vente de ses billets avec de nouvelles destinations. La fermeture des agences d’Air Algérie en France n’a également pas manqué de compliquer les choses, puisque les numéros de téléphone mis à disposition des citoyens par la compagnie nationale sont en surcharge et il est quasi impossible d’obtenir des informations par ce moyen. Malgré cette méfiance, la demande sur les billets est tout de même très forte. Preuve en est avec la vente des quelques 6400 places de la compagnie nationale pour ce mois de juin, qui ont été écoulées en quelques heures. La compagnie française Air France, qui a mis en vente 500 billets à destination de l’Algérie a également écoulé ceux-ci en moins d’une heure après l’ouverture de la billetterie.

En attendant, les membres de la diaspora guettent toujours des informations concernant la poursuite des vols au mois de juillet prochain, à propos de laquelle aucune source officielle ne s’est encore prononcée alors que ce mois de juin entame sa deuxième moitié.

Lire également : Vols vers l’Algérie : voici le programme d’Air France

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici