Voyages et immigration – Le journaliste sportif Nacim Talbi, du média qatari Bein Sports, est monté au créneau au sujet des vols vers l’Algérie, et notamment des prix élevés des billets.

Advertisement

Alors que le mois de Ramadan débutera dans quelques jours, les Algériens de l’étranger, et notamment de France ne cachent pas leur colère par rapport au fait qu’il devront, une fois de plus, passer le mois sacré loin de leurs familles. Le gouvernement n’a en effet toujours pas autorisé la hausse des vols tant attendue vers le territoire national. Malgré une situation sanitaire très favorables (seulement 8 nouvelles contamination selon le dernier bilan officiel, ndlr), les citoyens résidant à l’étranger devront pour le moment se contenter d’un nombre de liaisons très réduit.

Le Conseil des ministres, qui s’est réuni hier dimanche, n’a également pris aucune décision concernant la hausse du nombre de liaisons. Il faut d’ailleurs rappeler que ladite réunion était très attendue après la polémique suscité par la suppression du récent communiqué du ministère des Transports qui annonçait l’ajout de nouveaux vols au programme.

Vols vers l’Algérie : le coup de gueule d’un journaliste

Dans ce contexte, le journaliste Nacim Talbi, du média sportif Bein Sports est monté au créneau pour dénoncer le nombre réduit de vols vers l’Algérie, ainsi que les prix des billets chez les différentes compagnies. « La cherté des billets d’Air Algérie prive des familles entières de se rendre en Algérie pour visiter leurs proches », a notamment écrit le journaliste dans un message sur le réseau social Twitter.

La même source met également en exergue le fait que les prix actuels « privent les immigrés lambda de rendre visite à leurs familles, ou d’assister à l’enterrement de leurs proches dans leur pays ». Le journaliste de Bein Sports rappelle ainsi le drame vécu par les Algériens de l’étranger pendant plus de deux ans, alors que les histoires de citoyens empêchés d’assister à un enterrement ou d’accompagner la dépouille d’un proche ne sont pas si loin.

« Les sommes que des familles économisaient pendant une année entière ne sont plus suffisantes (pour voyager vers l’Algérie, ndlr) », a conclu la même source. Notons qu’avec lan hausse de la demande sur les vols, de nombreuses compagnies aériennes affichent déjà complet pour plusieurs semaines. Les tarifs affichés par les différents transporteurs dépassent souvent les 600 euros pour un aller simple, et ce jusqu’au mois de septembre prochain.

Lire également : Ligne Paris-Alger : Air Algérie met en vente des places pour avril

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici