Connect with us
istanbul escort

casino siteleri güvenilir bahis siteleri slot siteleri iddaa siteleri

Algérie Visas et Voyages

Voyages entre l’Algérie et la France : Attention ! La Douane saisit ces produits

Published

on

Voyages Algérie France

Immigration – Algérie Visas et VoyagesAprès un confinement qui a duré plus d’une année en raison de la pandémie de la Covid-19, beaucoup d’Algériens établis à l’étranger, notamment en France, sont revenus sur le territoire national pour passer les vacances avec leurs proches. Avec l’arrivée tout proche de la fin août, nombre d’entre eux préparent déjà leurs bagages pour retourner dans leurs pays de résidence. Toutefois, les Algériens doivent à présent prendre leurs précautions, sachant qu’ils ont tendance à mettre dans leurs valises certains produits qui sont désormais interdits à l’exportation.

Dans les bagages des Algériens, on peut trouver de tout, des gâteaux traditionnels, des dattes et très probablement de l’huile d’olive, surtout pour ceux qui voyagent en bateau. Cependant, l’Etat algérien a formellement interdit l’exportation de certaines articles. Ainsi, quelques produits, notamment alimentaires, pourraient faire l’objet de saisie au niveau de la douane algérienne, avant l’embarquement.

Une liste de plusieurs produits interdits à l’exportation a été établie par les responsables algériens. Cette liste comprend bien évidemment les produits subventionnés par l’état et désormais elle compte également les semoules et les huiles. On a eu plusieurs retours d’expériences de passagers qui se sont vus saisir ces mêmes produits.

Voyages Algérie – France : un passager se fait saisir un stock d’huile

Sur les réseaux sociaux, un passager algérien a partagé son expérience à ce sujet. Ce dernier a essayé de prendre avec lui un stock d’huile de tournesol, produit qui connaît une véritable pénurie en France depuis quelques mois, à cause des tensions géopolitiques. « Ils saisissent tout ce qui est huile, couscous, semoule et tous les produits alimentaires dont le coût est régi par l’État. Pour ceux qui ont prévu, comme moi, de ramener un stock d’huile de tournesol, c’est mort ! », a-t-il révélé.

Lire également :

Les passagers d’un vol au départ de la France vers l’Algérie échappent de justesse au pire

Advertisement

Trending