Voyages et immigration – Un nouveau scandale vient d’éclater en Algérie au sujet des voyages avec la France. Il concerne plus particulièrement les nouvelles conditions de voyage entre les deux pays, entrées en vigueur hier 12 février.

Advertisement

Le gouvernement français a en effet adopté de nouvelles mesures pour les voyageurs algériens à destination de son territoire. Il s’agit de la suppression des tests de dépistage au départ. Les personnes qui voyagent au départ du territoire national sont désormais exemptées de cette mesure, à condition de présenter une preuve de vaccination complète contre la Covid-19, a expliqué le gouvernement français.

Rappelons que pour avoir le statut de personnes vaccinées, les voyageurs doivent avoir effectué un schéma vaccinal complet avec l’un des vaccins reconnus par l’agence européenne du médicament (Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson). Pour les personnes qui ont reçu deux doses du Sinovac chinois, qui est largement utilisé en Algérie, elles doivent recevoir une dose complémentaire de Pfizer ou Moderna au moins sept jours avant la date de leur voyage.

Voyages avec la France : encore un scandale en Algérie

Dans ce contexte, un nouveau scandale vient d’éclater en Algérie concernant les voyages vers la France. Plusieurs passagers ont en effet été refoulés par Air Algérie, faute de présentation de tests PCR qui ne sont pourtant plus exigés par les autorités françaises pour les voyageurs vaccinés.

« Je tenais à vous signaler que j’ai été refoulé ce matin de l’aéroport d’Oran (mon épouse, ma fille de 4 ans et ma sœur qui est handicapé physique et moi) par le personnel d’air Algérie. Motif invoqué : non présentation du test antigénique », témoigne notamment un père de famille cité ce dimanche par le média spécialisé Visa Algérie. « Je tiens à préciser que nous sommes en règle concernant le pass vaccinal. Nous n’avions pas été informés par la compagnie sur l’obligation de faire un test antigénique 48h avant le départ », ajoute la même source.

Toujours selon le même média, qui cite des sources au sein d’Air Algérie, la compagnie nationale exige en effet toujours la présentation de tests de dépistage. La diffusion du témoignage précédemment mentionné n’a d’ailleurs pas manqué de susciter la colère des internautes sur les réseaux sociaux. « La France n’exige pourtant plus de tests de dépistage, mais chez nous on veut toujours être plus royaliste que le roi », dénonce notamment un internaute sur le réseau social Facebook.

« Le test PCR ou antigénique reste toujours exigé, nous n’avons pas encore reçu de correspondance officielle à ce sujet. On a vu ce qui a été dit dans la presse mais ce n’est pas comme ça que ça marche, il nous faut au préalable une correspondance officielle pour procéder à la suppression de cette mesure », explique pour sa part une source au sein d’Air Algérie, contactée ce dimanche par Dnalgerie.

Lire également : Prix des billets France-Algérie : un ex-député s’exprime et accuse gravement (vidéo)

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici