Voyages et immigration – Le groupe aéroports de Paris (ADP) a apporté, par le biais d’un communiqué, une précision importante pour les voyageurs algériens.

Advertisement

Les voyages entre la France et l’Algérie ont repris depuis maintenant plus de six mois. L’apparition du variant Omicron de la Covid-19 fait toutefois craindre le retour à des mesures plus strictes pour les déplacements entre les deux pays.

Pour le moment, l’Algérie n’a pas encore renforcé les contrôles à ses frontières, et ce malgré la détection d’un premier cas confirmé au nouveau variant. Le gouvernement a bien instauré l’obligation de présenter Pass vaccinal pour les voyageurs entrant sur le territoire national, mais celle-ci ne concerne pour le moment que les personnes qui voyagent par voie maritime.

Pour sa part, la France qui enregistre ces jours-ci une nouvelle hausse inquiétante des contaminations a apporté de légères modifications aux conditions d’entrée sur son territoire. Ainsi, les voyageurs en provenance d’un pays externe à l’Union Européenne doivent désormais présenter un test PCR ou antigénique de moins de 48 heures, et ce quelle que soit leur nationalité ou leur statut vaccinal.

Aéroports de Paris : précision importante pour les algériens

Dans ce contexte, le groupe aéroports de Paris (ADP) a apporté de nouvelles précisions importantes pour les voyageurs étrangers, dont les algériens. Dans un communiqué rendu public sur son site web officiel, ledit groupe, chargé de la gestion des aéroports de la capitale française prévient les voyageurs du fait que le temps d’attente dans les aéroports d’Orly et de Roissy Charles de Gaulle est désormais plus long en raison du renforcement des contrôles aux frontières françaises.

« En raison de la situation sanitaire, les contrôles renforcés de/vers un pays hors UE peuvent entraîner des temps d’attente supplémentaires dans les aéroports », a écrit la même source.

Le temps d’attente supplémentaire est nécessaire en raison des nombreuses tâches dont doivent se charger les agents de la Police aux frontières françaises en raison de la recrudescence de la pandémie. Pour les voyageurs en provenance d’Algérie, et qui ne sont pas vaccinés contre la Covid-19, plusieurs témoins interrogés par Dnalgerie estiment qu’il faut ainsi prévoir jusqu’à deux heures d’attente, voire plus en fonction du flux de passagers et de l’aéroport de destination.

Lire également : Vols vers l’Algérie : Volotea ouvre une nouvelle ligne

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici