Voyages et immigration – Plusieurs catégories de voyageurs algériens peuvent se rendre en France depuis la reprise des voyages le 1er juin dernier. Néanmoins, plusieurs personnes souhaitant voyager vers ce pays se demandent encore si elles peuvent le faire sans risque d’être refoulées à l’aéroport.

Advertisement

Depuis la réouverture des frontières algériennes le 1er juin dernier, plusieurs pays d’Europe ont en effet annoncé la reprise de la délivrance des visas pour les personnes en provenance de ce pays d’Afrique du Nord. Ainsi, l’Espagne autorise de nouveau les voyages pour les touristes algériens. Ceux-ci doivent toutefois avoir été vaccinés par l’un des vaccins approuvés par les autorités de ce pays de la péninsule ibérique. Il s’agit de Pfizer, Moderna, Astrazeneca, Johnson & Johnson (reconnus par l’Agence européenne du médicament, ndlr) ainsi que de Sinopharm, Sinovac et Serum Institute of India. Les personnes non-vaccinées doivent quant à elles justifier d’un motif impérieux pour pouvoir entrer en Espagne.

L’Allemagne, autre pays de l’Espace Schengen a également repris la délivrance des visas pour les algériens, dont ceux voyageant dans un cadre touristique. Ce pays n’impose pas la vaccination aux voyageurs venant des pays classés sur la liste orange de l’UE, à l’exemple de l’Algérie. Les personnes non-vaccinées doivent toutefois se soumettre à une période de quarantaine qui peut aller de dix à quatorze jours, avait annoncé la compagnie nationale Air Algérie il y a quelques jours.

Voyageurs algériens vers la France : qui est autorisé ?

De son côté, la France autorise également plusieurs catégories de voyageurs algériens à se rendre sur son territoire, et ce depuis la reprise de la délivrance des visas le 17 juin dernier. Les catégories de personnes autorisées à voyager dans l’Hexagone sont notamment les étudiants, les titulaires de visas de long séjour ou encore les personnes résidant légalement en France ou dans un autre pays de l’Espace de Schengen. Les personnes ayant obtenu un visa de catégorie C à entrées multiples pour des motifs professionnels peuvent également voyager.

Toutefois, les voyageurs algériens vaccinés avec l’un des vaccins approuvés par l’Agence européenne du médicament ne sont plus soumis à l’obligation de justifier d’un motif impérieux pour entrer en France. « Parce que les vaccins sont efficaces contre le virus, et notamment son variant Delta, les contraintes pesant sur les voyageurs bénéficiant d’un schéma vaccinal complet avec un vaccin reconnu par l’Agence européenne du médicament (Pfizer, Moderna, AstraZeneca ou Janssen) seront levées à compter de ce samedi 17 juillet, quel que soit le pays de provenance », a expliqué le premier ministère français dans un communiqué rendu public en fin de semaine dernière.

Lire également : Vols vers l’Algérie en août, conditions de voyage : ce que l’on sait

Advertisement