Voyages et immigration – La compagnie aérienne nationale, Air Algérie pourrait ne pas poursuivre ses vols pour le mois de juillet prochain. Le transporteur aérien public a, pour rappel, relancé ses activités internationales au début du mois de juin en cours.

Advertisement

Les autorités algériennes ont en effet rouvert partiellement les frontières du pays après plus d’une année de fermeture. Dans ce cadre, Air Algérie assure des vols avec plusieurs villes étrangères depuis le 1er juin en cours. Les dessertes de la compagnie nationale concernent notamment les aéroports de Paris, Marseille, Barcelone, Tunis, Istanbul et Francfort. Air Algérie a d’ailleurs annoncé, ce samedi 5 juin, le lancement de la vente des billets pour cette dernière destination, avec laquelle les vols auront lieu chaque mercredi.

De leur côté, Turkish Airlines et Tunisair vont également assurer des vols aller-retour entre l’Algérie et leurs pays respectifs. La compagnie aérienne turque va ainsi desservir la ligne Istanbul-Alger-Istanbul chaque jeudi. Tunisair compte quant à elle effectuer des vols entre la Tunisie et l’Algérie à la même fréquence tous les lundis, et ce à partir du 7 juin en cours.

Vols d’Air Algérie : pas de poursuite en juillet ?

Toutefois, les vols  à destination de l’Algérie pourraient connaître une nouvelle suspension dès le mois de juillet prochain. La situation sanitaire dans le pays a en effet connu une nouvelle dégradation depuis le début du mois en cours. Les chiffres quotidiens de contamination au Coronavirus ont en effet dépassé la barre des 300, alors qu’ils étaient à une moyenne de 200 cas quotidiens depuis plusieurs semaines. Hier vendredi, les contaminations ont d’ailleurs enregistré un pic en frôlant la barre des 400 cas, avant de redescendre à nouveau légèrement ce samedi.

Cette situation, si elle se poursuit, pourrait ainsi pousser les autorités à fermer de nouveau les frontières algériennes. Le chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune a d’ailleurs déclaré il y a quelques jours que le recours à une telle mesure n’était pas à écarter. « Le virus est là, et à tout moment, les chiffres peuvent remonter. », a-t-il mis en garde. « Si cela arrive, les Algériens nous en voudront d’avoir commencé à rouvrir les frontières. Et si la situation se dégrade, nous refermerons », a-t-il ajouté.

Air Algérie : les billets en rupture de stock

Par ailleurs, rappelons que les vols actuels d’Air Algérie affichent complet au départ de plusieurs pays. La compagnie nationale, qui a mis en vente quelques 6400 billets a écoulé son stock dès les premiers jours de la reprise de ses activités. Les citoyens résidant en Turquie et en Tunisie pourront toutefois encore compter sur les compagnies de ces deux pays pour regagner l’Algérie.

Les algériens de France n’ont, pour leur part, aucun moyen de réserver un vol à l’heure actuelle. Les autorités algériennes n’autorisent en effet pas les compagnies Air France, ASL Airlines et Transavia a transporter des passagers au départ de l’Hexagone. Les personnes qui se trouvent dans ce pays devront donc attendre une décision du gouvernement concernant la poursuite des vols avec l’Algérie au mois de juillet, qui risque d’être compromise si la recrudescence actuelle des contaminations n’est pas rapidement maîtrisée.

Lire également : Reprise des vols : les billets d’Air Algérie en rupture de stock

Advertisement