Voyages et immigration – La présidence de la République a apporté, ce mardi 18 Mai, de nouvelles précisions concernant la réouverture des frontières en Algérie.

Advertisement

Alors que le flou plane autour de la récente annonce de réouverture des frontières en Algérie, la présidence de la République a en effet apporté, ce mardi 18 Mai, de nouvelles précisions à ce sujet. Dans un communiqué publié sur sa page Facebook officielle, la même source a indiqué que le chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune avait présidé une réunion du Haut Conseil de sécurité qui a examiné plusieurs questions, dont la celle de la réouverture des frontières et de la reprise des vols.

« Après avoir entendu les interventions des membres du Haut Conseil de sécurité sur les questions inscrites à l’ordre du jour, le président a étudié les mesures liées à l’ouverture des frontières aériennes et les conditions que doivent remplir les voyageurs. », lit-on notamment dans le communique de la présidence, qui précise que le chef de l’État a décidé de « Maintenir la fermeture des frontières terrestres, sauf en cas de nécessité, sous réserve que les procédures détaillées soient définies par un décret exécutif ».

Réouverture des frontières en Algérie : ce que change l’annonce de la présidence

Il est à noter que cette annonce de la présidence de la République est la deuxième de cette semaine concernant la réouverture des frontières en Algérie. Dimanche 16 Mai, la même institution avait annoncé, dans un premier temps, la réouverture des frontières aériennes et terrestres du pays. Cette dernière décision semble toutefois avoir été annulée ce mardi, ce qui réduit la réouverture partielle aux seules frontières aériennes de l’Algérie.

Toujours selon ce qu’avait annoncé la présidence, cette mesure devrait entrer en vigueur à partir du 1er juin prochain. Il s’agira ainsi, dans un premier temps, d’organiser cinq vols par jours en moyenne à destination des aéroports d’Alger, Constantine et Oran, avait précisé la même institution qui a ajouté que le programme détaillé, ainsi que les modalités d’application de cette décisions allaient être communiquées d’ici la semaine prochaine au plus tard.

En outre, on ne sait toujours pas quels sont les pays concernés par la récente décision du président algérien, ni qui seront les personnes autorisées à rentrer en Algérie. Toutefois, le Pr Riyad Mahyaoui a indiqué, dans la soirée de dimanche 16 Mai, que la décision de reprise des vols devrait concerner en priorité les personnes qui doivent voyager pour des raisons spécifiques. Selon le membre du comité scientifique de suivi de la pandémie de Coronavirus, il s’agira notamment « des personnes qui doivent être rapatriées, de celles qui ont besoin de voyager pour un problème de santé ou pour un problème inhérent à un poste de travail ».

Lire également : Frontières et reprise des vols en Algérie : la présidence s’exprime

Advertisement