Actualité Algérie France– Le Président algérien Abdelmadjid Tebboune a reçu un nouvel appel téléphonique, en soirée de ce dimanche 24 janvier 2021, de la part de son homologue français Emmanuel Macron. C’est ce qu’a annoncé la présidence algérienne, via un post publié sur sa page Facebook. 

Advertisement

Selon la présidence algérienne, le Chef de l’Etat français a voulu s’enquérir de l’état de santé d’Abdelmadjid Tebboune. Ce dernier, faut-il le rappeler, est en convalescence depuis quelques jours en Allemagne. Il a récemment subi une intervention chirurgicale avec succès. « Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a subi avec succès aujourd’hui, en Allemagne, une opération chirurgicale au niveau de son pied droit », avait notamment annoncé le cabinet de Tebboun, il y a de cela quelques jours.

Suite à cela, le président français a exprimé sa joie, sur le fait que le président algérien « se porte bien », suite à son opération chirurgicale. De plus, Macron a tenu à rassurer Tebboune, par le biais de ce nouvel appel téléphonique, quant à « sa volonté de reprendre ensemble leur collaboration sur les dossiers aux intérêts communs aux deux pays. Notamment, les questions d’ordres économiques et régionales ainsi que le dossier de la mémoire Algérie France ».

Le nouvel appel de Macron à Tebboune intervient dans un contexte particulier

De son coté, le président algérien a remercié son homologue français. Lui assurant qu’il « est prêt à reprendre le travail sur tous ces dossiers, dès son retour en Algérie ». Notons que, ce nouvel appel téléphonique entre Emmanuel Macron et Abdelmadjid Tebboune intervient quelques jours seulement après la réception du président français de 22 recommandations, au sujet du dossier de mémoire Algérie France, de la part de l’historien Benjamin Stora.

Pour rappel, Stora avait été chargé par le Chef de l’Etat français, en juillet 2020, d’élaborer des préconisations, allant dans le sens de la réconciliation des mémoires entre les pays des deux rives de la Méditerranée. Cependant, le rapport remis à l’Elysée a suscité de vives polémiques en Algérie et en Hexagone. Ainsi, plusieurs experts, diplomates et historiens algériens ont sévèrement taclé Benjamin Stora, à l’instar de l’ancien ministre Abdelaziz Rahabi. Ce dernier avait affirmé, via un post publié sur son compte Twitter que le rapport en question « ne prend pas en compte la principale demande historique des algériens, la reconnaissance par la France des crimes commis par la colonisation ». Les Harkis sont également montés au créneau, dénonçant une préconisation visant à faciliter leurs déplacements en Algérie.

 

Lire également :

Algérie-France : nouvel entretien téléphonique entre le président français Emmanuel Macron et le président algérien Abdelmadjid Tebboune

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici