Voyages et immigration – Le Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre du comité scientifique de suivi de la pandémie de Coronavirus, est une nouvelle fois revenu à la charge au sujet de l’augmentation des vols vers l’Algérie.

Advertisement

Les appels à une ouverture totale des frontières algériennes se multiplient ces derniers jours, dans un contexte sanitaire stable après la nouvelle vague de Covid-19 qui avait touché le pays aux mois de juillet et d’août de cette année. Le nombre de contaminations a en effet baissé de manière significative ces derniers jours. Selon le dernier bilan du ministère de la santé, rendu public hier mardi, il y a eu ainsi 182 nouveaux cas confirmés et 16 nouveaux décès en l’espace de 24 heures.

En plus de la situation sanitaire stable, la vaccination commence également à gagner peu à peu du terrain en Algérie. Depuis le début du mois de septembre en cours, le gouvernement a d’ailleurs lancé une grande campagne de vaccination, baptisée Big Day qui ambitionne de vacciner 50 à 60% de la population d’ici la fin de l’année en cours.

Augmentation des vols en Algérie : l’appel d’un spécialiste

C’est dans ce contexte que le Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre du comité scientifique de suivi de la pandémie de Covid-19 est une nouvelle fois revenu à la charge pour appeler à l’augmentation du nombre de vols vers l’Algérie. « L’Algérie devrait permettre, à travers l’augmentation des lignes aériennes, d’augmenter le nombre de vols. Continuer à isoler l’Algérie de cette façon, ce n’est pas bien socialement, économiquement, culturellement, et scientifiquement », a-t-il déclaré au média en ligne TSA ce mercredi 22 septembre.

Il est par ailleurs à noter que le nombre actuel de vols, qui est à 64 par semaine depuis le 28 août dernier, s’est révélé insuffisant pour couvrir la forte demande de la part de la communauté nationale à l’étranger. De plus, les pays concernés par ces vols sont toujours limités à sept, alors que d’autres pays qui accueillent pourtant une importante communauté d’algériens ne sont toujours pas concernés. « Pourquoi il n’y a jusqu’ici aucune reprise des vols entre l’Algérie et les divers pays du monde, notamment ceux où réside une importante communauté algérienne ? », s’est notamment interrogé le député Tawfik Khedim, représentant de la communauté nationale dans le sud de la France, dans une question écrite adressée au ministre des transports Aïssa Bekkaï.

Lire également : Frontières, prix des billets, remboursement : un député saisit le gouvernement

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici