Immigration – Algérie Visas et Voyages – Les prix des billets d’avion de et vers l’Algérie continueront à occuper les débats publics tant qu’ils ne retrouveront pas leur niveau d’avant la pandémie. Cela, le député de l’émigration, Abdelouahab Yagoubi l’a bien compris et c’est ce qui explique sa dernière publication de ce samedi 12 mars.

Advertisement

En effet, au lendemain de la hausse des vols de et vers l’Algérie, la question des prix des billets devient naturellement récurrente. C’est un peu logique dans la mesure où les voyageurs s’attendent à voir les prix baisser. Pour beaucoup de ressortissants algériens établis à l’étranger, la baisse des prix des billets est étroitement liée à la hausse des vols internationaux.

Sur ce plan, Abdelouahab Yagoubi, député de la circonscription France-Nord, semble sur l’offensive. Montrant son exaspération, il promet de ne pas se taire. “Après avoir surmonté la crise de pénurie des vols qui a été engendrée par des restrictions administratives arbitraires imposées à des millions d’Algériens, nous traiterons le dossier des prix des billets en se référant aux standards internationaux et à des arguments irréfutables d’extorsion et de chantage”, a affirmé le parlementaire dans une publication Facebook.

La hausse des vols ne mènera pas vers la baisse des prix des billets

Le député accuse carrément les compagnies aériennes de chantage et d’extorsion. Et c’est ce que pensent d’ailleurs tous les Algériens établis à l’étranger, particulièrement de France. En effet, depuis plusieurs mois, les ressortissants algériens ont dénoncé les prix inacceptables que pratiquent les compagnies aériennes desservant l’Algérie. Comme son collègue de la zone France-Sud, Tawfiq Khedim, le parlementaire a dénoncé cette réalité à plusieurs reprises.

Abdelouahab Yagoubi dit vouloir se battre, mais pas uniquement pour cette question des prix des billets. Après la baisse des prix, il promet de s’occuper de l’amélioration des services. Sans “populisme ni simplisme”, promet-il. “Pas seulement dans le domaine du transport, nous aspirons à une économie juste et ouverte où le client est roi face à l’absurdité d’une politique économique centralisée qui fait du vendeur le roi !”, martèle-t-il.

Le député promet de se battre pour la baisse des prix

Il faut dire que la “fougue” du député se comprend parfaitement. Malgré la hausse du nombre des vols, les compagnies aériennes ne semblent pas emballées par l’idée de baisser les prix des billets. Ni Air Algérie, ni les compagnies desservant l’Algérie depuis l’Hexagone, en l’occurrence Air France, Transavia, ASL Airlines, Volotea et Vueling.

Pour ces compagnies, le nombre de vols n’a pas assez augmenté pour justifier une baisse des prix des billets. De quoi décourager les Algériens de France et d’ailleurs. De quoi aussi faire pression sur l’Etat algérien pour qu’il augmente encore les vols. Cela pourrait expliquer la virulence du propos du député qui se bat depuis des mois pour la baisse des prix.

Lire aussi : Algérie : Voilà pourquoi le ministre des Transports a été limogé

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici