Voyages et immigration – La compagnie française Transavia se trouve de nouveau au cœur d’une polémique concernant la vente des billets pour ses prochains vols entre la France et l’Algérie.

Advertisement

Les frontières algériennes sont ouvertes depuis le 1er juin dernier, mais la réservation des billets reste encore une tâche quasi impossible pour de nombreux membres de la communauté nationale à l’étranger. Ceci est principalement dû au nombre limité de vols, qui est très loin de satisfaire la très forte demande. Au départ de la France, où réside la plus importante communauté d’algériens expatriés, le nombre de liaisons avec l’Algérie est de moins d’une dizaine par semaine. Air Algérie assure ainsi deux vols hebdomadaires au départ de Paris et un seul au départ de Marseille. Air France, ASL Airlines, Transavia et Vueling Airlines assurent quant à elles un seul vol par semaine chacune.

En plus du nombre restreint de vols, le manque de communication des compagnies aériennes concernant la vente de leurs billets est également pointé du doigt. Plusieurs compagnies, dont Air Algérie ont en effet été accusées d’avoir recours à des pratiques illégales dans la vente des places à bord de leurs vols.

Vente des billets de France vers l’Algérie : Transavia au cœur d’une nouvelle polémique

C’est dans ce contexte que Transavia s’est de nouveau retrouvée au cœur d’une vive polémique concernant la vente des billets pour ses prochains vols entre la France et l’Algérie. Ladite compagnie avait annoncé, vendredi dernier qu’elle allait mettre en ventre trois vols dans le sens Paris – Oran pour les 19, 26 août et 2 septembre prochains. La filiale low-cost du groupe Air France-KLM avait précisé que l’ouverture des réservations se ferait ce lundi 16 août à partir de 6h45. Comme à chaque ouverture de la billetterie, les places pour les vols précédemment mentionnés se sont toutes vendues en quelques minutes.

Plusieurs internautes ont toutefois pointé du doigt plusieurs irrégularités dans l’opération de vente qui a eu lieu ce matin. « Ils ont ouvert les ventes bien avant l’heure annoncée (…) à 6h45 il n’y avait plus rien », affirme notamment une internaute dont le témoignage a été recueilli par Dnalgerie. « Je surveille depuis 6h du matin avec 3 ordinateurs et il n’y avait rien. J’ai appelé le service client (…) et ils m’ont répondu que tout est complet », dénonce un autre. Transavia a également confirmé, via son compte Twitter que les vols du 19 et du 26 août étaient complets. « Les vols de Paris-Orly vers Oran pour les dates du 19 et 26 août sont complets », a-t-elle indiqué sur son compte Twitter officiel. Concernant le vol du 2 septembre, la même source a indiqué qu’elle n’avait pas encore obtenu l’autorisation du gouvernement algérien pour l’effectuer, alors qu’elle avait annoncé sa disponibilité vendredi dernier sur son site internet. Un détail qui a également suscité la colère de nombreux internautes sur les réseaux sociaux. « Cela s’appelle une tromperie vis-à-vis du consommateur », commente l’un d’eux.

Lire également : Vols de France vers l’Algérie : ASL Airlines sème la confusion

Advertisement