Actualité politique – Le président turc, Recep Tayyip Erdogan a taclé son homologue français Emmanuel Macron en évoquant notamment la colonisation de l’Algérie par la France. Le chef de l’État français avait appelé Erdogan, il y a quelques jours, à retirer ses forces armées de Libye.

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan a en effet évoqué la colonisation de l’Algérie par la France, dans une réponse à son homologue français Emmanuel Macron. Ce dernier avait appelé le président turc, il y a quelques jours, à retirer ses forces armées de Libye. Notons d’ailleurs que les relation entre la France et la Turquie ont connu un regain de tension depuis quelques mois, suite à des propos d’Emmanuel Macron lors de l’hommage à l’enseignant français Samuel Paty, qui avait été assassiné après avoir montré des caricatures du prophète Mahomet à ses élèves. Le chef de l’État français avait à l’époque déclaré qu’il n’avait pas l’intention d’interdire la publication de telles caricatures, ce qui avait suscité la colère dans plusieurs pays musulmans.

Le 4 février dernier, Emmanuel Macron s’était dit « heureux » de la volonté affichée par le président turc de normaliser ses relations avec l’Union Européenne après plusieurs mois de tensions. « J’espère maintenant que nous allons obtenir des résultats », a dit le chef de l’État français, qui a notamment appelé au « retrait des forces turques de Libye ». 

Déclarations d’Emmanuel Macron : Erdogan évoque la colonisation de l’Algérie

Toutefois, ces déclarations du président français n’ont pas été du goût de son homologue turc. Recep Tayyip Erdogan a en effet répondu dans la soirée d’hier mardi, en évoquant notamment la colonisation de l’Algérie par la France. « Emmanuel Macron doit d’abord expliquer au monde pourquoi ses troupes se trouvent au Tchad et dans d’autres pays africains », a-t-il dit, en ajoutant que la France « a tué deux millions d’algériens (…) mais la Turquie n’a pas de sang sur les mains ». « Nous sommes en Libye sur invitation du gouvernement légitime reconnu par la communauté internationale », a-t-il ajouté dans une déclaration au quotidien turc Yeni Şafak.

Rappelons, par ailleurs, que ce n’est pas la première fois que Recep Tayyip Erdogan évoque la colonisation de l’Algérie. En septembre 2020, le chef de l’État turc avait en effet tenu un discours similaire à l’adresse d’Emmanuel Macron, à qui il a reproché les crimes de la France coloniale en Algérie et son implication dans la guerre civile au Rwanda en 1994. « Vous (…) ne pouvez pas nous donner des leçons en matière d’humanité. Nous n’avons causé aucun tort à personne en Afrique », avait-il déclaré.

Lire également : Un journaliste français critique vivement la colonisation de l’Algérie