Voyages et immigration – Le commentateur sportif algérien de la chaîne BeIn Sports, Hafid Derradji a sévèrement critiqué le gouvernement à propos de la disponibilité des vols vers l’Algérie et de l’exemption de confinement qui a été accordée à plusieurs catégories de personnes.

Advertisement

Les vols à destination de l’Algérie ont repris depuis le 1er juin dernier, sous des conditions strictes pour les algériens de l’étranger. En effet, ceux-ci doivent présenter un test PCR réalisé moins de 36 heures avant la date de leur départ, et se soumettre à une période de confinement de cinq jours dans un hôtel réservé à cet effet dès leur arrivée sur le territoire national. Le gouvernement a fixé les frais de cette procédure à 33.000 dinars par personne, dont doivent s’acquitter les voyageurs concernés. Les personnes âgées à faible revenu et les étudiants sont néanmoins exemptés du paiement de ces frais.

Le gouvernement d’Aymen Benabderrahmane a toutefois décidé, hier samedi d’exempter plusieurs catégories de voyageurs de cette mesure de confinement. Cette décision concerne notamment les personnes âgées de plus de 80 ans et celles qui voyagent pour assister aux obsèques d’un proche décédé en Algérie. Les personnes qui accompagnent la dépouille d’un proche décédé à l’étranger sont également concernées, de même que celles qui ont subi une intervention chirurgicale ou souffrent d’une maladie nécessitant un suivi médical permanent.

Suite à cette décision, plusieurs voix se sont élevées pour réclamer une augmentation du nombre de vols vers l’Algérie. C’est notamment le cas du député de l’immigration Tawfik Khedim, qui a estimé ce dimanche que « s’il n’y a pas d’augmentation du nombre de vols permettant aux personnes exemptées (de la mesure de confinement, ndlr) de voyager, cette décision n’aura aucun effet sur la réalité de la fermeture des frontières et la difficulté de ce déplacer à destination du territoire national ».

Vols vers l’Algérie : Hafid Derradji critique sévèrement le gouvernement

De son côté, le commentateur sportif algérien de la chaîne BeIn Sports, Hafid Derradji a critiqué sévèrement le gouvernement au sujet de la disponibilité des vols vers l’Algérie. Il s’est également indigné face à la décision d’exempter certaines catégories de voyageurs de la mesure de confinement, alors que les personnes vaccinées qui ne rentrent pas dans ces catégories restent toujours concernées. « Tu ne peux entrer en Algérie qu’en étant mort, malade ou si tu as plus de 80 ans », a-t-il écrit dans un message sur sa page Facebook officielle ce dimanche.

« Pourquoi priver les autres Algériens vaccinés d’entrer sur le territoire national ? Pourquoi cette discrimination entre les uns et les autres ? Quel sort pour les Algériens résidents en Asie, en Amérique, en Afrique, au Canada et dans les pays du Golfe ? N’ont-ils pas le droit de rentrer dans leur pays ? », s’indigne le célèbre commentateur sportif algérien établi au Qatar.

Hafid Derradji a également fait part de son incompréhension concernant le programme actuel des vols vers l’Algérie, qui ne concerne qu’un nombre restreint de pays.  Si tu meurs, tu es malade ou tu as 80 ans, tu ne pourras pas rentrer en Algérie sans passer par la France, l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne, la Tunisie et la Turquie », a-t-il dénoncé. « Avant le 1er juin, les Algériens pouvaient rentrer avec une autorisation des consulats, mais après l’ouverture toutes les portes sont fermées devant eux », a-t-il également regretté.

Lire également : Augmentation des vols vers l’Algérie : un député s’exprime

Advertisement