Voyages et immigration – Le député de l’immigration, Tawfik Khedim a appelé ce dimanche à l’augmentation des vols vers l’Algérie, et ce suite à l’exemption de confinement que le gouvernement a accordée à plusieurs catégories de voyageurs.

Advertisement

Les frontières de l’Algérie sont ouvertes depuis le 1er juin dernier, et les vols à destination du territoire national se poursuivent depuis cette date. Toutefois, la majorité des voyageurs doivent se soumettre aux mesures décidées par le gouvernement en ce qui concerne les personnes en provenance des pays étrangers. Celles-ci doivent notamment présenter un test PCR réalisé moins de 36 heures avant leur départ et se mettre à l’isolement pendant cinq jours dans un hôtel une fois arrivées en Algérie.

Le gouvernement a néanmoins décidé, hier samedi d’exempter plusieurs catégories de voyageurs de cette mesure. Il s’agit notamment des personnes âgées de plus de 80 ans et de celles qui accompagnent la dépouille d’un proche décédé à l’étranger. Les voyageurs qui se rendent en Algérie pour assister aux obsèques d’un proche décédé sont également concernées, de même que celles qui ont subi une intervention chirurgicale ou qui souffrent d’une maladie nécessitant un suivi médical permanent.

Augmentation des vols vers l’Algérie : un député s’exprime

D’ailleurs, le député de l’immigration Tawfik Khedim a appelé ce dimanche à l’augmentation des vols à destination de l’Algérie suite à la mesure prise par le gouvernement. « Tout en saluant cette décision, nous nous interrogeons sur son effet en ce qui concerne l’augmentation du nombre de vols et l’amélioration des prestations relatives à la vente des billets », a-t-il écrit dans une publication sur sa page Facebook officielle. « En effet, s’il n’y a pas d’augmentation du nombre de vols permettant aux personnes exemptées (de la mesure de confinement, ndlr) de voyager, cette décision n’aura aucun effet sur la réalité de la fermeture des frontières et la difficulté de ce déplacer à destination du territoire national », a-t-il expliqué.

Rappelons en effet que les différentes catégories de personnes exemptées du confinement représentent entre 25 et 30% du total des voyageurs. Cette décision, qui permettra la libération d’un nombre conséquent de places au sein des différentes structures hôtelières ouvre par la même occasion la voie à un renforcement du programme de vols à destination du territoire national.

Toujours dans le même sillage, le député Tawfik Khedim a également réitéré les demandes qu’il avait présentées aux ministres des transports et des affaires étrangères il y a quelques jours. « Nous réitérons encore une fois notre proposition qui avait été présentée aux hautes autorités du pays (…) au travers de différentes rencontres qui ont eu lieu au cours de la semaine dernière, et qui concernent l’ouverture des lignes maritimes et la suppression de la mesure de confinement tout en gardant les mesures sanitaires appliquées au niveau international, à savoir un test PCR négatif et un certificat de vaccination », a-t-il conclu.

Lire également : Conditions de voyage vers l’Algérie : un spécialiste appelle à l’assouplissement

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici