Voyages et immigration – La question de la délivrance des visas pour la France continue de susciter les interrogations depuis la réouverture partielle des frontières en Algérie en date du 1er juin en cours.

Les autorités algériennes ont en effet autorisé la reprise partielle des vols internationaux au départ et à destination du territoire national, et ce après plus d’une année de fermeture des frontières. Dans ce cadre, c’est la compagnie aérienne nationale, Air Algérie qui assure l’essentiel des voyages avec les pays concernés par cette mesure. Le transporteur aérien public a ainsi programmé des vols en aller-retour avec les aéroports de Paris, Marseille, Barcelone, Tunis, Istanbul et Francfort. Air Algérie a d’ailleurs annoncé samedi dernier l’ouverture des réservations pour cette dernière destination, avec laquelle le premier vol est prévu pour demain mercredi.

Par ailleurs, il est également à rappeler que la compagnie aérienne algérienne a annoncé il y a quelques jours son intention d’ouvrir une nouvelle desserte avec l’aéroport italien de Rome. L’ambassade d‘Italie en Algérie, qui s’est exprimée à ce sujet jeudi 3 juin, a précisé que les vols entre les deux pays allaient être assurés à la fois par Air Algérie et Alitalia, à raison d’une liaison hebdomadaire pour chacune d’elles. En outre, rappelons que Tunisair et Turkish Airlines assurent également des liaisons avec les aéroports algériens au départ et à destination de leurs pays respectifs.

Visas pour la France en Algérie : tout ce qu’il faut savoir

Toujours en ce qui concerne la réouverture des frontières en Algérie, il est également à noter que cette décision a relancé les interrogations concernant la délivrance des visas pour la France, pays qui abrite la plus grande communauté algérienne à l’étranger. Sur les réseaux sociaux, les rumeurs concernant cette question vont bon train en l’absence de communication régulière de la part des autorités officielles. Pour le moment, il est à rappeler que les algériens restent toujours soumis au régime des motifs impérieux instauré par les autorités françaises depuis le 31 janvier dernier.

Dans ce sens, toutes les personnes qui voyagent dans le sens AlgérieFrance et FranceAlgérie doivent remplir une attestation d’entrée ou de sortie du territoire français mentionnant le motif de leur voyage. Ce document, disponible sur le site web du ministère français de l’Intérieur, doit également être accompagné des pièce justificatives du motif mentionné. Dans le sens AlgérieFrance, seuls les titulaires de visas de long séjour et les personnes résidant légalement dans l’Hexagone ou dans un autre pays de l’Espace Schengen peuvent actuellement voyager. En outre, le consulat général de France à Alger a annoncé que les représentations diplomatiques de ce pays allaient également reprendre la délivrance des visas de court séjour à partir du 17 juin prochain. Les personnes concernées par cette mesure sont celle voyageant « pour motif professionnel et justifiant avoir obtenu par le passé un visa de circulation (visa de court séjour à entrées multiples) délivré par la France, d’une validité d’au moins un an et arrivé à expiration après le 1er novembre 2019 », a précisé le consulat français. Les conjoints de français et de ressortissants des autres pays de l’Espace Schengen peuvent également déposer leurs demandes à partir de cette date, a annoncé la même source. En outre, les représentations diplomatiques françaises maintiennent toujours la suspension de la délivrance des visas touristiques. Les personnes souhaitant voyager pour ce motif ne peuvent donc pas déposer de demande à l’heure actuelle.

Lire également : Délivrance des visas touristiques pour la France en Algérie : ce qu’il faut savoir