Voyages et immigration – La question de la délivrance des visas touristiques pour la France recommence à susciter les interrogations en Algérie depuis la réouverture partielle des frontières du pays au début de ce mois de juin.

Les autorités algériennes ont en effet autorisé la reprise partielle des vols internationaux à destination des aéroports du pays, et ce après une fermeture des frontières qui a duré plus d’une année. Dans ce cadre, Air Algérie a prévu des vols au départ et à destination de plusieurs villes étrangères. Il s’agit de Paris, Marseille, Barcelone, Tunis, Istanbul et Francfort. La compagnie nationale a d’ailleurs annoncé, ce samedi 5 juin l’ouverture des réservations pour cette dernière desserte, dont les vols auront lieu une fois par semaine tous les mercredis.

Concernant les personnes qui voyagent dans le sens étranger-Algérie, elles doivent se soumettre au protocole sanitaire mis en place par le gouvernement dès leur arrivée sur le territoire national. Ainsi, les voyageurs concernés devront s’isoler pendant cinq jours à leurs frais dans un endroit désigné par les autorités. À l’issue de cette période, les personnes concernées subiront un test de dépistage qui déterminera si elles peuvent quitter leur lieu de confinement ou y rester pour une durée supplémentaire de cinq jours. Le gouvernement a également indiqué que les personnes voyageant au départ des aéroports nationaux restaient seulement soumises aux conditions de voyage du pays de leur destination.

Algérie : la France a-t-elle repris la délivrance des visas touristiques ?

Toutefois, et malgré cette précision, de nouvelles rumeurs concernant la délivrance des visas touristiques par les représentations diplomatiques de la France en Algérie ont largement circulé suite au dernier communiqué du Consulat français à Alger. Sur les réseaux sociaux, ces rumeurs annoncent la reprise de la délivrance de ce type de visas à partir du 17 juin prochain. Dans les faits, le communiqué que la représentation diplomatique précédemment mentionnée a publié avant-hier jeudi ne fait aucune mention des visas touristiques. Le même document précise d’ailleurs même que les voyageurs algériens restent soumis au régime des motifs impérieux qui est en vigueur depuis le 31 janvier dernier.

Concernant les délivrance de visas de court séjour qui reprendra à partir du 17 juin prochain, le consulat de France a indiqué qu’elle ne concernerait pour le moment que deux catégories de voyageurs. Il s’agit d’abord « des personnes se rendant en France pour motif professionnel et justifiant avoir obtenu par le passé un visa de circulation (visa de court séjour à entrées multiples) délivré par la France, d’une validité d’au moins un an et arrivé à expiration après le 1er novembre 2019 ».  Pour la deuxième catégorie, il s’agit des « conjoints de Français, ainsi que ceux de ressortissants de l’Union européenne », a précisé la même source. Pour ce qui est des visas touristiques, ils ne sont pour le moment pas concernés. L’Algérie a d’ailleurs été classé dans la catégorie orange lors de la dernière mise à jour de la liste des « pays sûrs » établie par la France. Pour rappel, les voyages touristiques avec les pays de cette catégorie restent pour le moment suspendus.

Lire également : Visas touristiques en France : vers la reprise de la délivrance pour les algériens ?