Immigration – Algérie Visas et Voyages – En France, des aéroports rendent publics leurs programmes de vols nationaux et internationaux de l’été de et vers de nombreuses destinations, dont l’Algérie. Ils incluent l’Algérie dans leurs programmes en citant toutes les compagnies desservant le pays, sauf Air Algérie.

Advertisement

En fait, ces aéroports incluent l’Algérie dans leurs programmes de vols pour l’été, même si les dessertes vers le pays n’ont pas encore reçu d’autorisation de la part des autorités algériennes. Ils ne mettent pas les vols d’Air Algérie parce que la compagnie nationale n’a pas encore donné son programme. Mais ils mettent les vols des compagnies activant en France, comme Air France, Transavia ou ASL Airlines.

C’est le cas des aéroports de Toulouse et Montpellier qui ont publié leurs nouveaux programmes de vols pour l’été. Ces programmes qui commencent, dimanche 27 mars, incluent des dizaines de destinations nationales et internationales. Il s’agit de 79 destinations pour l’aéroport de Toulouse et 35 autres pour celui de Montpellier.

Vols vers l’Algérie : Les aéroports français anticipent

Il faut préciser que toutes les compagnies desservant ces deux aéroports figurent sur les programmes de vols, sauf Air Algérie. Pourtant, Toulouse-Blagnac et Montpellier Méditerranée prévoient des vols vers l’Algérie pour la saison estivale. Il y aura donc trois vols vers l’aéroport international d’Alger et quatre autre vers celui d’Oran. Cependant, ce programme de vols vers l’Algérie attend toujours l’aval de l’Etat algérien. Comme celui de Montpellier qui prévoit un vol par semaine vers Alger.

En mettant dans leurs différents programmes, des dessertes vers l’Algérie, les aéroports français en général et ceux de Toulouse et Montpellier en particulier semblent vouloir anticiper sur la décision des autorités algériennes. Sur un éventuel programme de vols que l’Algérie va dévoiler cette semaine.

Le programme de vols pour l’été n’est pas encore connu

Justement, tous les aéroports et toutes les compagnies attendent le gouvernement algérien, sur cette question de nouveau programme. Et pas seulement. Ceux qui l’attendent le plus, ce sont les Algériens de l’étranger, notamment de France, qui désespèrent de voir le nombre de vols augmenter.

C’est que le nombre de vols actuel est tellement dérisoire qu’il permet aux compagnies aériennes d’afficher des prix dépassant tout entendement. Et la cacophonie qui a accompagné l’annonce du ministère des Transports, faite le 9 mars, sur le nouveau programme de 108 vols supplémentaires accordés à Air Algérie. Un programme qui devait faire passer le nombre de vols de et vers l’Algérie, d’une centaine environ à plus de 300 vols hebdomadaires. De quoi soulager un peu les ressortissants algériens de France, surtout que parmi les 108 vols accordés, les autorités avaient destiné 74 d’entre eux aux lignes entre la France et l’Algérie.

Lire aussi : Combien d’Algériens parlent la langue française en 2022 (Rapport)

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici