Algériens du monde – Le gouvernement d’Aymen Benabderrahmane a annoncé, ce dimanche, une nouvelle mesure au profit de la diaspora algérienne.

Advertisement

La diaspora algérienne fait part de son mécontentement concernant plusieurs sujets ces derniers mois. La question de la reprise des vols vers l’Algérie est parmi les principaux points qui suscitent la colère des algériens de l’étranger. Ceux-ci dénoncent notamment les prix élevés des billets ainsi que le nombre insuffisant de vols.

Outre cela, le nombre restreint de pays avec lesquels les vols sont autorisés déplaît également aux citoyens établis hors du territoire national. Les personnes vivant au Canada doivent notamment faire de long détours par l’Europe pour pouvoir rentrer en Algérie, ce qui augmente considérablement le prix des voyages.

Mais outre la difficulté de rentrer sur le territoire national, la diaspora algérienne se plaint également de la difficulté de joindre les différentes représentations diplomatiques de l’Algérie à l’étranger. Ainsi, de nombreux citoyens qui doivent effectuer des démarches administratives en sont réduits à chercher des renseignements sur les réseaux sociaux, à défaut de pouvoir contacter le consulat ou l’ambassade dont ils dépendent.

Diaspora algérienne : le gouvernement annonce une nouvelle mesure

C’est dans ce contexte que le gouvernement a annoncé une nouvelle mesure au profit de la diaspora algérienne. Réuni hier dimanche sous la présidence du chef de l’État Abdelmadjid Tebboune, le Conseil des ministres a ainsi décidé de mettre en place un numéro vert qui permettra de joindre rapidement les ambassades et consulats algériens à l’étranger, notamment en cas d’urgence.

Cette proposition a été faite par le ministre des affaires étrangères et de la communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, a précisé un communiqué de la présidence de la République. M. Lamamra a ainsi proposé au Conseil des ministres de  « mettre un numéro vert, au niveau des ambassades et consulats, à la disposition des membres de la communauté nationale, afin de leur assurer une protection permanente et immédiate, et d’être à l’écoute de leurs préoccupations, en cas de difficultés à l’étranger », lit-on dans le même communiqué. En revanche, aucun autre détail n’a été donné concernant la date de lancement de ce nouveau service.

Lire également : Conditions de voyage, tarifs, nombre de places : tout ce qu’il faut savoir sur la reprise d’Algérie Ferries

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici