Voyages et immigration – Le Dr Mohamed Bekkat Berkani s’est une nouvelle fois exprimé, ce jeudi 24 juin au sujet d’un possible élargissement de l’ouverture des frontières algériennes.

Advertisement

Le gouvernement algérien a en effet autorisé une reprise partielle des vols vers le territoire national depuis le 1er juin dernier. Cette opération reste toutefois limitée à quelques pays et à un nombre réduit de compagnies. Air Algérie, qui assure l’essentiel du programme de vols dessert les aéroports de Paris, Marseille, Barcelone, Tunis, Istanbul, Francfort et Rome. Les compagnies aériennes Tunisair, Turkish Airlines, Alitalia et Lufthansa desservent également l’Algérie au départ et à destination de leurs pays respectifs, avec un seul vol hebdomadaire chacune.

Toutefois, les autorités algériennes devraient prochainement passer à la seconde étape de l’ouverture des frontières, et autoriser un nombre plus conséquent de liaisons avec le territoire national. Plusieurs spécialistes ont d’ailleurs appelé, ces derniers jours, à l’assouplissement des mesures d’entrée en Algérie, avec notamment l’annulation de l’obligation de confinement pour les voyageurs algériens. Selon le Dr Lyes Akhamouk, le comité scientifique de suivi de la pandémie de Coronavirus aurait déjà donné son feu vert dans ce sens, et le gouvernement devrait rendre une décision officielle d’ici la semaine prochaine.

Élargissement de l’ouverture des frontières algériennes : l’appel d’un spécialiste

De son côté, le Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre du même comité scientifique précédemment mentionné, a appelé une nouvelle fois ce jeudi à un élargissement de l’ouverture des frontières algériennes. « Je pense qu’il y a lieu d’alléger le dispositif et aussi d’augmenter le nombre de vols. On ne peut pas continuer comme cela », a-t-il déclaré dans un entretien accordé au site web TSA. Même s’il estime que les chiffres de contamination actuels en Algérie restent préoccupants, le même spécialiste a toutefois plaidé pour un assouplissement des mesures d’entrée pour les voyageurs.

« Il faut juste dire aux gens d’aller se confiner chez eux », a-t-il estimé, en suggérant de soumettre les voyageurs à un double test de dépistage au départ et à l’arrivée. « Je parle des ressortissants qui viennent de pays où la vaccination a dépassé un certain stade : la France métropolitaine, la Grande-Bretagne, l’Espagne et l’Italie qui sont bien avancées en matière de vaccination », a précisé le Dr Bekkat Berkani. « Nos ressortissants qui sont vaccinés ont le droit de rentrer sans subir le confinement. », a-t-il également estimé.

Lire également : Reprise des vols internationaux : les explications  de Bekkat Berkani

Advertisement