Actualité sportive – Le sélectionneur national, Djamel Belmadi pourrait déposer sa démission de son poste à la tête de l’équipe d’Algérie de football. C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre le chargé de communication de la FAF, Salah Bey Aboud hier mardi.

L’avenir de Djamel Belmadi à la tête de la sélection nationale revient une nouvelle fois au cœur de l’actualité. L’ancien milieu offensif de l’équipe d’Algérie, sous la houlette de qui les coéquipiers de Riyad Mahrez ont remporté la Coupe d’Afrique des nations 2019 en Égypte, a déjà évoqué le sujet il y a quelques jours. Le sélectionneur national avait démenti son intention de quitter la barre technique des verts. « Je suis lié à mon pays, nous avons un projet commun et ce n’est pas le projet de Belmadi, je ne suis qu’une partie de ce projet », avait-il dit.

Lire également : Équipe d’Algérie : Djamel Belmadi exprime sa colère

« Il faudrait que les choses soient claires, malheureusement nous remarquons que c’est le contraire qui se produit. Par conséquent, il faut que certains fassent attentions à ce qu’ils font », avait ajouté le sélectionneur national, qui a rappelé que « Nous nous dirigeons vers les éliminatoires de la coupe du monde, et chacun doit assumer ses responsabilités ».

Algérie : vers la démission de Djamel Belmadi

Toutefois, selon le chargé de communiqué de la Fédération algérienne de football (FAF), Djamel Belmadi pourrait déposer sa démission de son poste au sein de l’équipe d’Algérie de football. S’exprimant hier sur le plateau de la chaîne arabophone El Bilad, Salah Bey Aboud a ainsi évoqué la probabilité d’un départ du sélectionneur national. Celui-ci serait en effet très contrarié par la situation dans laquelle se trouve la sélection actuellement, notamment en raison du climat qui a accompagné la dernière assemblée générale élective de la FAF, selon ce qu’a expliqué le chargé de communication de la FAF, qui n’a pas donné davantage de détails.

Il est d’ailleurs à rappeler que Djamel Belmadi a exprimé il y a quelques jours sa colère face au climat qui régnait au sein de la sélection, notamment lors du dernier stage des verts au centre technique de Sidi Moussa (Alger) en prévision des deux derniers matches des verts pour le compte des éliminatoires de la prochaine CAN. Selon le site officiel de la FAF, qui a rapporté les déclaration de Djamel Belmadi, ce stage se serait en effet déroulé « dans des conditions chaotiques ne lui permettant pas d’être dans des positions et dans des dispositions à même de mener à bien ses missions d’entraîneur ». La même source a indiqué que Djamel Belmadi était également contrarié par le fait de « voir son nom (…) utilisé (…) pour des desseins populistes » par certains candidats à la présidence de la FAF, dont l’Assemblée générale élective a eu lieu le 15 avril dernier. « Cette situation l’inquiète au plus haut point et risque de compromettre sérieusement l’avenir des Verts lors des prochaines échéances. », avait fait savoir le site officiel de la FAF.

Lire également : Football : Belmadi s’exprime sur son avenir à la tête de l’Équipe d’Algérie