Actualité sportive – Le sélectionneur national, Djamel Belmadi a exprimé sa colère face à la situation que vit récemment l’équipe d’Algérie de football, notamment à cause des élections  du prochain président de la FAF, qui devraient se dérouler le 15 avril prochain.

Dans ce sens, Djamel Belmadi a notamment exprimé sa colère quant aux conditions dans lesquelles s’est déroulé le dernier stage de l’équipe d’Algérie entre le 22 et le 30 mars dernier. Les coéquipiers de Riyad Mahrez ont, pour rappel, disputé deux matches officiels au cours de ce stage contre la Zambie (3-3) et contre le Botswana (5-0). Toutefois, malgré leurs bons résultats, le stage s’est déroulé dans des conditions que le sélectionneur national a qualifiées de « chaotiques ».

«  M. BELMADI estime que ce stage s’est déroulé dans des conditions chaotiques ne lui permettant pas d’être dans des positions et dans des dispositions à même de mener à bien ses missions d’entraîneur », indique à ce propos le site officiel de la Fédération algérienne de football (FAF) qui rapporte les propos de Djamel Belmadi. « Cela a (…) perturbé sérieusement les joueurs, ce qui est inadmissible à l’échelle d’une sélection.», précise la même source.

Équipe d’Algérie de football : Djamel Belmadi exprime sa colère

Outre le dernier stage de l’équipe d’Algérie, Djamel Belmadi a également exprimé sa colère vis-à-vis du fait de « voir son nom (…) utilisé (…) pour des desseins populistes » dans le cadre de la prochaine assemblée générale élective de la FAF, qui doit se réunir le 15 avril prochain pour désigner le successeur de Kheireddine Zetchi. Le sélectionneur national a estimé, dans ce sens, qu’il a rejoint la barre technique des verts « uniquement pour des objectifs sportifs bien précis. ».

« Cette situation l’inquiète au plus haut point et risque de compromettre sérieusement l’avenir des Verts lors des prochaines échéances. », conclut le site officiel de la FAF. Il est par ailleurs à rappeler que Djamel Belmadi s’était également exprimé, il y a quelques jours, sur son avenir à la tête de la sélection nationale.

« Je suis lié à mon pays, nous avons un projet commun et ce n’est pas le projet de Belmadi, je ne suis qu’une partie de ce projet », avait déclaré le sélectionneur national, qui a démenti son intention de démissionner de son poste actuel. « Il faudrait que les choses soient claires, malheureusement nous remarquons que c’est le contraire qui se produit. Par conséquent, il faut que certains fassent attentions à ce qu’ils font », a-t-il ajouté, rappelant que « Nous nous dirigeons vers les éliminatoires de la coupe du monde », et que « chacun doit assumer ses responsabilités ».

Lire également : Équipe d’Algérie : Belmadi s’exprime sur l’absence de plusieurs internationaux