Algérie actualité– Lors d’une conférence qui s’est tenue, hier 30 janvier à Alger, le ministre algérien de l’industrie Ferhat Ait Ali Brahim s’est exprimé au sujet d’une éventuelle fermeture du marché parallèle des devises en Algérie

Ainsi, le ministre algérien a abordé de la lutte contre le marché parallèle des devises en Algérie, et notamment au niveau du Square Port-Saïd à Alger. Cette dernière place, rappelons le, est le plus grand marché de change informel en sol algérien. « Le Square Port-Saïd n’est pas une zone à vider, c’est une logique à tarir ». C’est ce qu’a notamment affirmé Ferhat Ait Ali.

Selon le même responsable, il faudrait faire en sorte que les citoyens algériens aient accès à un lieu d’échange des devises sans toutefois aborder e manière explicite de la fermeture effective du marché parallèle des devises en Algérie. « Le citoyen a besoin d’un accès à un moyen d’échange de la devise », a-t-il précisé. Sachant surtout que les ménages n’ont pas accès au marché officiel des devises, qui est géré par la banque d’Algérie. Celui-ci est réservé exclusivement aux banques et aux opérateurs économiques spécialisés dans l’importation et exportation de biens. Ce qui pousse toutes les personnes désirant convertir leurs devises à se rabattre sur le marché noir des devises en Algérie.

Faudrait-il fermer le marché parallèle des devises en Algérie ?

Le ministre algérien de l’industrie estime que la fermeture du Square « peut se faire physiquement ». Néanmoins, cela pourrait inciter les algériens à aller vers d’autres lieux, pour convertir échanger leurs devises en Dinar algérien. Par conséquent, Ferhat Ait Ali trouve que la solution consiste en la mise en place de bureaux de change gérés par les autorités algériennes. Ceci mettra fin aux « opérations suspectes au niveau des marchés parallèles, permettant ainsi au citoyen d’accéder à la devise de manière réglementaire », a-t-il ajouté.

Lire aussi : Algérie : les taux de change des principales devises face au Dinar algérien

Cours de change informel de l’Euro face au Dinar algérien ce dimanche 31 janvier 2021

En consultant les sites internet spécialisés, rapportant les taux de change en temps réel sur le marché informel algérien, on a constaté une stabilité de la valeur de la monnaie unique européenne face au Dinar algérien. En effet, l’unité monétaire européenne se maintient à la même valeur de la semaine dernière. Cela serait causé par la persistance de la fermeture des frontières algériennes, qui a induit une baisse de la demande sur les principales devises en Algérie, dont l’Euro.

Notons que, l’Euro vaut toujours 209 Dinars à l’achat et 211 Dinars à la vente. Par ailleurs, il y a lieu de signaler que, la tendance est également à la stabilité pour le Dollar américain. L’unité monétaire américaine s’échange, ce dernier jour du mois de janvier, contre 170 Dinars à l’achat et contre 173 Dinars à la vente. Idem pour les autres principales devises. Le Dollar canadien se convertit contre 129 Dinars à l’achat et contre 132 Dinars à la vente. Soit le même cours de l’avant dernière semaine de ce premier mois de l’année 2021. De même, le Franc suisse vaut 229 et 232 Dinars, respectivement à l’achat et à la vente.

Lire également :

Reprise des vols internationaux depuis et vers l’Algérie : les précisions de la direction de la compagnie nationale aérienne Air Algérie